325 ans de confessionnalisme – Une conversation avec Raymond Perron et Jeff Laurin – PE #29

confessionnalismeIl y a 325 ans nous étions en l’an 1689, une date très importante pour les baptistes puisqu’il s’agit de l’année où l’Acte de Tolérance fut adopté par le Parlement d’Angleterre. Cet acte, en renversant l’Acte d’uniformité de 1662, permit à certains non-conformistes, comme les baptistes, d’exercer librement leur foi. Une centaine de délégués d’Églises baptistes se réunirent donc à Londres en juillet de 1689 et eurent leur première assemblée générale. Lors de cette assemblée, les délégués adoptèrent la Deuxième Confession de foi baptiste de Londres de 1689.

Aujourd’hui, beaucoup d’Églises baptistes dans le monde adhèrent à cette confession de foi. C’est le cas des trois Églises qui sont représentées ici par leurs pasteurs. Dans cette conversation nous voulons non seulement discuter de la Confession de foi de 1689, mais du principe même d’une confession de foi, de son importance et son utilité. Peut-on se soumettre à une confession de foi historique tout en adhérant au principe sola Scriptura? Je remercie mes invités, le pasteur Raymond Perron de l’Église réformée baptiste de la Capitale et le pasteur Jeff Laurin de l’Église baptiste La Bible parle à Laval.

Liens utiles:
La Confession de 1689
Un plaidoyer pour une confession de foi, par Pascal Denault

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


audio mp3 | iTunes | RSS | Liste des émissions


Entrevue de 10 minutes avec Réjean Joly, voyage de groupe en Israël

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Posté dans Anciennes émissions, Théologie
Tags : , , , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Le côté obscur de la vie chrétienne (2019, Éditions Cruciforme) – Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).
7 commentaires pour “325 ans de confessionnalisme – Une conversation avec Raymond Perron et Jeff Laurin – PE #29
  1. “Les apôtres n’adhéraient pas à la théologie des gros bisous” 🙂
    En effet, cette dérive de l’église est flagrante : après l’évangile de prospérité, voici l’évangile bisounours ! :p

    Merci Pascal pour cet avertissement très clair !! :p :p :p

  2. Claude Gagné dit :

    Quelle surprise d’entendre Jeff Laurin avouer qu’il ne connaissait rien ou presque rien des différentes Confessions de foi. À mon avis vu qu’il était d’un milieu arminien fondé par Carl Stevens, il n’avait pas réellement reçu d’enseignements solides. C’est une bonne nouvelle, mais il va certainement perdre plusieurs de ses membres…ou de ses amis, car c’est de cette façon que cela fonctionne.

  3. Patricia dit :

    Au risque de me répéter, comme j’aimerais qu’il y ait une église fondée sur cette confession de foi dans ma région. Si toutefois vous envisagez de fonder de nouvelles églises, nous serions sûrement quelques-uns à se joidre à vous dans le Centre du Québec. Merci encore! En attendant, je vais soutenir financièrement et dans la prière votre ministère radiophonique avec joie!

  4. André pardoën dit :

    Bonjour Pascal,
    J’ai été fort surpris d’entendre que le pasteur jeff Laurin était pour la confession de foi de 1689 ainsi que les autres pasteurs de son mouvement. j’espère qu’il confessera publiquement les erreurs qu’il a enseigné en tant que pasteur.. Je l’ai connu lors des conventions de La Bible parle comme étant plutôt arminien et dispensationnaliste convaincu (comme je l’ai été moi même). Comme quoi on peut toujours changerpar la Grâce de Dieu. C’est seulement dommage que plusieurs chrétiens de « la Bible parle » me considère comme hérétique d’être devenu calviniste ( ou plutôt d’avoir adhéré aux doctrines de la Grâce). Comprenne qui pourra! Pasteur Jeff va avoir fort à faire pour convaincre son église locale et je lui souhaite bon courage.

  5. François Koyo dit :

    Il n’est jamais tard pour Dieu. Parlant du pasteur Jeff, je sais qu’il a donné des cours sur la confession de foi baptiste de 1689. C’est aussi vrai qu’il a un prix à payer lorsque les choses changent de cette façon. Rappelons-nous aussi que la confession ne remplace nullement pas la Bible. La 1689 n’est pas parfaite certes, mais il y a à y tirer qu’à rejeter. Longue vie à toi la 1689, et attachons-nous à Christ et à sa grâce.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 369 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives