Comment le Seigneur me fortifie quand la vie d’Église est difficile – Jean 21.15-17

Quelques réflexions qui m’encouragent dans mon ministère pastoral.
15 Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. 16 Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. 17 Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu ? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. (Jean 21.15-17)


audio mp3 | suivre sermons via : iTunes ou RSS

Posted in SERMONS, Vie chrétienne
Tags: , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Le côté obscur de la vie chrétienne (2019, Éditions Cruciforme) – Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).
3 commentaires sur “Comment le Seigneur me fortifie quand la vie d’Église est difficile – Jean 21.15-17
  1. Patricia dit :

    C’est comme si tu avais lu dans nos coeurs. C’était tellement encourageant et instructif pour mon mari et moi. Merci Seigneur encore une fois pour ta bonne parole et ton soutien fidèle dans ces temps difficiles. Nous voulons voir toutes choses selon la vision du Seigneur Jésus. Sois béni Pascal.

  2. Stephane Maltais dit :

    Je remercie Dieu de ce qu’il t’a soufflé cette Parole.

    Tous ces mots m’ont humiliés, fortifiés et surtout m’ont poussés à aller vers des brebis qui c’étaient éloignées de son église.

    Une famille complète est revenue au Seigneur, parce que nous avons demandé pardon pour notre silence et nous nous sommes déplacer pour leur dire que Dieu les aime et que nous les aimons.
    Nous avons pleuré lorsque nous avons sentis que la paix de notre Dieu est descendu sur nous.

    J’en aurais long à te dire mais je vais te dire seulement :
    Je t’aime mon frère et que la grâce du Seigneur Jésus-Christ nous accompagne.

    Serviteur Stéphane Maltais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives