Le leadership chrétien – Albert Mohler, La conviction de diriger – PE #3

Qu’est-ce qu’un leader chrétien? Y a-t-il une différence entre leader chrétien et un leader séculier? Dans la première partie de cette conversation nous tenterons de définir le leadership chrétien et ce qui le caractérise. Dans la deuxième partie, nous discuterons du récent livre d’Albert Mohler : La conviction de diriger, publié en français aux Éditions Cruciforme.

Mes invités pour aujourd’hui seront Jean Destin, gestionnaire des opérations aux Éditions Cruciforme. Jean-Sébastien Morin, pasteur et auteur de plusieurs livres chrétiens et le Dr Wesley Peach, doyen académique à l’École Parole de vie Béthel et auteur du livre Itinéraire de conversion. Les trois exercent un ministère où le leadership par conviction chrétienne est central.

Nous espérons que cette conversation sera utile pour nous rendre de meilleurs leaders!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


audio mp3iTunesiPhone AndroidRSS

Posted in Anciennes émissions, Book reviews, Vie chrétienne
Tags: , , , , , , , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Le côté obscur de la vie chrétienne (2019, Éditions Cruciforme) – Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).
2 commentaires sur “Le leadership chrétien – Albert Mohler, La conviction de diriger – PE #3
  1. CLA dit :

    Bonjour, l’organisation et le thème de votre discussion sont intéressants.  
    Quelques réflexions en vous écoutant:
    Un chef d’entreprise peut aussi être un serviteur au milieu de son équipe et pour sa mission. Un chef d’entreprise peut aussi avoir un appel pour faire ce qu’il fait pour la gloire de son Dieu, bien que de manière plus discrète qu’au milieu d’une église… que ce soit d’ailleurs dans une grosse entreprise ou une petite. Je ne pense pas que ce soit une question de moyens mais plutôt d’attitude d’esprit.
    Le but de l’organisation ne me semble pas, non plus, être une condition susceptible de  modifier la nature du leadership. J’aurais tendance à distinguer deux éléments : la nature du leadership liée à la personne (à son attitude d’esprit) et le style de leadership qui est plutôt sujet aux environnements externes (buts de l’organisation, modes, contextes…). 
    Bonne journée.

  2. Patricia dit :

    « Avant la compétence, avant la connaissance, il y a le caractère. » Comme le dit Mohler, cité par Jean, le pardon ne rétablit pas la crédibilité. Le leader qui reconnaît ses torts et les avoue ne peut pas s’attendre à ce qu’on lui redonne les mêmes privilèges. Je suis d’accord avec Jean, cette vérité est très mal comprise dans les églises. Un article sur ce sujet serait sûrement profitable. Merci pour ce rendez-vous tellement édifiant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 459 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives