Skip links

Question #6 – La Bible est-elle assez claire pour donner une connaissance certaine de Dieu?

Réponse: Tout dans la Bible n’est pas également clair, mais sa clarté est assez grande pour donner une connaissance certaine de Dieu. La confusion qui résulte d’interprétations divergentes vient des hommes et non d’un manque de clarté de la Bible. ~ 2 Pierre 3.16

etudes-1689
Pourquoi, si la Bible est si claire et limpide, y a-t-il tant d’interprétations contradictoires? Catholiques, luthériens, anglicans, réformés, évangéliques, pentecôtistes lisent tous le même livre et pourtant ils n’arrivent pas à s’entendre entre eux. Il y a deux possibilités : ou bien l’Écriture est équivoque et obscure, ou bien l’homme tord le sens de l’Écriture. Le problème est soit du côté de Dieu, soit du côté de l’homme…

Cette question concerne ce que nous appelons la perspicuité de l’Écriture. Ce mot vient du latin et signifie la qualité de clarté d’une pensée, la lucidité. Voici comment la Confession de foi de 1689 attribue la perspicuité aux saintes Écritures :

(Par. 7) Dans l’Écriture, tout n’est pas également évident, ni également clair pour tous. Cependant, tout ce qu’il faut connaître, croire et observer en vue du salut, est si clairement exprimé et dévoilé dans tel ou tel passage de l’Écriture que non seulement l’érudit, mais même l’ignorant peut arriver à une compréhension suffisante par l’usage des moyens ordinaires.

Tout d’abord elle concède que « tout n’est pas également évident, ni également clair pour tous » dans l’Écriture. Il y a des passages plus difficiles à comprendre. Cependant, l’Écriture dit d’elle-même (Ps 119.130) : « La révélation de tes paroles éclaire, elle donne de l’intelligence aux simples. » La lumière ne peut faire autrement que d’éclairer ; la lumière ne peut pas être obscure. Cependant, ce n’est pas parce qu’une chose est claire qu’elle sera clairement perçue. En plein jour, les aveugles ne voient point et ce n’est pas faute de lumière. Il en est ainsi avec l’Écriture : elle est parfaitement claire, en particulier en ce qui a trait à la connaissance de Dieu et au salut de l’homme, mais il y a de l’obscurité dans l’homme. La clairvoyance varie d’un homme à l’autre ; certains lisent la Bible et sont aveugles, d’autres la lisent et sont fortement myopes tandis que d’autre ont une vue plus fiable. Cependant, aucun homme ne voit parfaitement.

La Bible est donc suffisamment claire pour donner une connaissance certaine de Dieu, mais l’homme vient parfois brouiller cette connaissance. C’est exactement ce que l’Écriture enseigne :

15 Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.  16 C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. (2 P 3.15-16)

Pierre explique que Dieu a donné à Paul, un auteur biblique, une sagesse pour éclairer les croyants. Autrement dit, Paul écrit la Parole de Dieu et celle-ci est lumière et vie. Cependant, certains tordent le sens des Écritures et introduisent dans la foi chrétienne une panoplie de faux enseignements. Les croyants naviguent donc au milieu de beaucoup d’écueils et doivent sans cesse examiner la Parole de Dieu pour éviter de faire naufrage. Cette réalité doit nous amener à la prudence sans verser dans la méfiance (Mt 10.16) ; il faut, pour se faire, développer une attitude Béréenne (Ac 17.11 ; 1 Jn 4.1).

Il est cependant important de comprendre que le premier obstacle à notre compréhension de la Parole divine est notre propre cœur. Il y a en chacun de nous une tendance à endurcir nos cœurs pour ne pas écouter la voix du Seigneur (Hé 3.7-8). Ainsi ce n’est pas la clarté des Écritures qui est en cause, ni la complexité des enseignements ni même les différentes interprétations ; mais il s’agit souvent d’un refus de nous soumettre à la Parole et de nous séduire nous-mêmes par de faux raisonnements (Jc 1.22). Ne cherchons pas à ajuster la Bible à notre culture, à nos préférences ou notre sensibilité subjective. Mettons plutôt toute notre vie au diapason de la Parole de Dieu et c’est alors que nous verrons combien elle est claire et nous nous écrierons : « Les ordonnances de l’Éternel sont droites, elles réjouissent le cœur ; les commandements de l’Éternel sont purs, ils éclairent les yeux. » (Ps 19.9).

La confession précise que nous pouvons « arriver à une compréhension suffisante par l’usage des moyens ordinaires ». Il n’est pas nécessaire de recevoir une révélation surnaturelle pour comprendre la Bible (bien que l’illumination intérieure du Saint-Esprit soit nécessaire), il ne faut pas une technique ou une posture particulière pour lire la Bible, il n’est pas nécessaire d’être un membre du clergé ni d’avoir reçu une grande formation en théologie. La Bible se comprend par des moyens ordinaires par lesquels Dieu se révèle à nous : la lecture, la méditation, la prière, la prédication, la foi et l’obéissance. Tous les croyants, peu importe leur statut social ou leur éducation, peuvent avoir une saine compréhension de l’Écriture et voir leur vie être pleinement éclairée par la Parole divine.

Terminons en rappelant l’importance de reconnaître que toutes les vérités de la Parole ne sont pas égales. Toutes les vérités sont importantes, mais certaines sont plus importantes que d’autres. Certaines vérités ne sont pas essentielles au salut ; tandis que d’autres sont absolument nécessaires. Cette reconnaissance nous empêche d’être schismatique chaque fois qu’une différence doctrinale survient et elle nous préserve également de compromettre « ce qu’il faut connaître, croire et observer en vue du salut ». Ce sont ces vérités centrales et fondamentales qui sont les plus clairement révélées dans la Parole.

959 mots


ÉCOUTER OU VISIONNER CET ENSEIGNEMENT

Audio MP3: Télécharger ou Jouer

Texte PDF – YouTube: Épisode #6

Suivez cette série:
Description: Une série de théologie systématique à partir de la Confession de foi baptiste de Londres de 1689. Liste des questions étudiées
Abonnement: VidéosiTunesRSSGoogle Play

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.