La loi de Dieu (partie 6) – Fin

Pour avoir accès à la playlist contenant les six enseignements sur la loi de Dieu suivez ce lien.


audio mp3 | suivre cette série via : iTunes ou RSS

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La loi de Dieu est éternelle, spirituelle et admirablement bonne ; elle reflète la perfection de Dieu (Ps 19.8-12 ; 119.142 ; Rm 7.12, 14). La loi est le seul standard universel de la moralité auquel tous les hommes sont tenus et par lequel ils seront jugés (Gn 18.25 ; Ps 96.13 ; Pr 21.2 ; Ac 17.31 ; Rm 3.19 ; 2 Co 5.10 ; 1 Jn 3.4). Cette loi est révélée à plusieurs endroits en degrés différents. L’homme, en tant qu’image de Dieu, a le témoignage de la loi dans sa conscience (Gn 1.26 ; Rm 2.14-16). La loi est aussi résumée dans les dix commandements et elle est révélée dans toutes les ordonnances bibliques qui ne sont pas temporaires (Ex 20.3-17 ; Ps 1.1-2 ; 119.96-98 ; Ac 15.28 ; 1 Co 7.19). Christ, dans le Sermon sur la Montagne, révèle l’incommensurable portée et la perfection de la loi qui consiste à aimer Dieu et à aimer son prochain parfaitement (Mt 5.17-48 ; 22.40 ; Rm 13.8-10 ; 1 Jn 2.3-5). Adam devait garder la loi en plus d’un commandement particulier pour atteindre la vie éternelle, mais par sa désobéissance il a condamné toute la création à la mort (Gn 2.9, 16-17 ; Rm 5.12-14 ; 8.19-22). Après l’entrée du péché dans le monde, l’homme est devenu incapable de ne pas désobéir à la loi de Dieu. La loi ne peut aucunement donner la vie au pécheur et elle n’a aucune puissance pour délivrer du péché ; elle ne peut que le condamner (Rm 8.3 ; Ga 3.10-13). Christ, le deuxième Adam, est né sous la loi afin de l’accomplir par une parfaite obéissance ; de plus, il a délivré les croyants de la malédiction de la loi en subissant la mort à leur place (Rm 5.19 ; 1 Co 15.45-47 ; Ga 3.13 ; 4.4 ; Ph 2.8). Les croyants sont gratuitement déclarés justes lorsque l’obéissance active et passive de Jésus leur est imputée par le moyen de la foi (Rm 3.19-31 ; 2 Co 5.21 ; Ep 2.8-9). N’étant plus condamnés, mais étant justes, et n’étant plus sous la puissance du péché, mais sous celle de l’Esprit, les croyants régénérés gardent la loi morale de Dieu malgré le péché rémanent en eux (Rm 7:9-25 ; 8:1-10 ; 1 Jn 3:1-10).

Posté dans La loi de Dieu, Pratique et éthique, SERMONS, Théologie
Tags : , , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Le côté obscur de la vie chrétienne (2019, Éditions Cruciforme) – Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).
3 commentaires pour “La loi de Dieu (partie 6) – Fin
  1. Patricia dit :

    Merci Pascal pour cette série riche sur le sujet de la loi. Tu parles d’un survol sur le sujet. C’était beaucoup plus pour moi. J’espère t’entendre élaborer le sujet davantage un jour.

  2. Patricia dit :

    Je recommande à tous ceux qui ont écouté cette série de relire l’épître aux Galates. Claire comme l’eau de roche!

  3. Micheal dit :

    Ce qu’il nous faut savoir en tant que chrétien, c’est que bien avant que la grâce soit donné à l’homme à cause de sa désobéissance, l’Éden paradis terrestre ainsi que dans les parvis céleste, la loi d’amour régissait l’univers.

    Cette loi d’amour qui habitat dans le cœur de nos premiers parents, le fut afin que Dieu soit glorifié et aimé de ses créatures, la grâce et le pardon dont l’homme fut imputé par le sacrifice de Christ, nous rappel que c’est justement à cause de cette transgression que Christ paya de sa vie.

    C’est lorsque l’enfant de Dieu comprend que la loi Royale fait parti du gouvernement céleste, qu’il s’incline devant l’autorité de son Créateur, la grâce est la preuve que Dieu est souverain et Législateur de tout ce qu’il a créé, tout ceux qui s’élève comme le diable contre le gouvernement céleste, devient partisant pour la désobéissance, tel qu’on le voit dans ce monde aujourd’hui.

    Le débat qui existe entre la loi et la grâce, prend racine du légalisme qui existe dans les deux parties qui défendent leur idées, mais en fait la loi d’amour implanté dans le cœur par le Saint Esprit tout comme la grâce de Dieu envers l’homme vient de la même source, car sans l’amour de Christ, il ni aurait point eu de grâce, celui dont la vie de Christ vie en lui, ne serait diviser ce que Dieu à unie en son fils.

    Il est écrit: Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les peuples ? Les rois de la terre se sont soulevés, et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint. Actes 4:25

    Soyons unies à Christ et ne combattons pas contre le gouvernement de Dieu, ne nous laissons pas égaré par les hommes car c’est Christ qui donna sa vie pour chacun de nous, car il est écrit : Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel. Josué 24:15

    Par son amour infini et sa grâce envers nous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 319 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives