Skip links

L’histoire de la théorie de l’évolution (partie 4)

Beaucoup de gens s’imaginent que la théorie de l’évolution a débuté avec Charles Darwin. Ils croient que des observations scientifiques subséquentes sont venues confirmer cette théorie qui s’est alors imposée comme étant « la vérité » au sujet des origines de l’homme. Durant les quatre prochaines semaines, nous allons survoler l’histoire de la théorie de l’évolution depuis l’antiquité grecque jusqu’à Darwin et les temps modernes. Au terme de cette série, il devrait apparaître comme évident que l’évolutionnisme n’a pas été engendré par une démarche scientifique objective, mais par un désir de « libérer » la nature de la divinité. Autrement dit, l’athéisme, et non la science, a été le moteur de la théorie de l’évolution (ce qui confirme la thèse de Romains 1). Lorsque le présupposé est faux, la conclusion ne peut pas être vraie!

Avis aux croyants de l’évolutionnisme : les attaques ad hominem ne seront pas publiées. Ne prenez donc pas la peine de nous écrire vos injures… Il nous fera cependant plaisir de publier vos commentaires s’ils contiennent une vraie argumentation.

Jouer l’audio de l’émission

Répondre à Clément Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je viens d’écouter les quatres parties sur l’histoire de l’évolution. Le chroniqueur connais bien son histoire et parle de façon articuler. Cependant il ne fait aucune démonstration que la théorie de l’évolution est fausse. Il commente par rapport à ses opinions. Ce qui est légitime.

    Je ne comprend pas pourquoi plusieurs chrétien sont contre la théorie de l’évolution. Cette théorie est areligieuse. Elle ne remet pas en question la foi de chacun.

    Je suis ingénieur de formation. Ce qui fait jai une bonne formation scientifique et j’ai eu la chance de touché aux théories de Lamark de Darwin et au néo darwinisme.

    Les théorie évoltionisme n’explique l’origine de la vie mais comment elle change dans le temps. Voici comment on pourrais la définir:

    Dans une espèce tout les individus sont différents. Quand il se reproduisent leur progéniture leur ressemblera. Ces individue vive dans un environement. L’environement fait en sorte que des individues qui ont certaines caratéristiques survie mieu et d’autres ayant d’autres caratéristiques survivent moin bien. Alors ceux qui survivent mieu ont plus de progéniture que les autres. Ce processus se nomme sélection naturel.

    Par exemple sur une planète constituer seulement d’eau les humain se noient et n’ont pas d’enfants. Alors que les poissions se reproduisent.

    Je ne voie pas comment se processus est haté!

    En plus de cela maintenant la théorie officiel de la science est le néo darwinisme. Qui est la version de darwin ou l’on a le même discours mais ici on parle de génotype et de gène. La découverte de l’adn et des gènes ont donné encore plus de force à l’évolution.

    Dailleur Celui qui a découvert les premier gènes,Mendel, était une moine.

    Tout cela pour dire qu’il ne faut pas oublier que la science est une série de modèle qui change avec les époques. La science se rafine. Par exemple la mécanique classique de newton qui était une théorie forte a été surpassé par la théorie de la relativité de Einstein. Peux-être que dans 100 ans on trouvera une modèle meilleur que celui de l’évolution,mais en ce moment c’est lui qui de loin le plus solide. Tellement solide que l’on a remaqué qu’il s’applique à d’autres champs d’applications comme l’économie et l’informatique.

    Merci de m’avoir lu et je vous souhaite une bonne journée
     

    1. Bonjour Jf
      Merci pour votre commentaire. Il est vrai que le darwinisme ne s’intéresse pas proprement à l’existence de Dieu… Beaucoup de croyants s’y opposent car ils y voient, avec raison je pense, une attaque à la doctrine biblique du Dieu Créateur.

      Il y a cependant plusieurs croyants qui pensent que l’évolutionnisme est compatible avec la foi chrétienne (il s’agit de débats internes au christianisme).

      Concernant la théorie du dessin intelligent, celle-ci n’est pas née dans les milieux confessants, mais scientifiques. Plusieurs spécialistes de champs variés (biologie, astrophysique, géologie, etc.) n’étaient pas satisfaits avec les schèmes du paradigme évolutionnistes pour expliquer le monde actuel et ont élaboré une nouvelle théorie scientifique. Selon eux, la meilleure façon d’expliquer le monde et son origine consiste à reconnaître une intelligence comme cause fondamentale. Eux mêmes (les scientifiques derrières cette théorie) ne peuvent rien dire concernant l’identité de cette intelligence (extra-terrestre, Dieu, quel Dieu?) mais ils peuvent démontrer objectivement que le monde à été fait avec une volonté, une intelligence et un dessin particulier (d’où le nom dessin intelligent)

      C’est ici que les chrétiens entrent en ligne de compte en considérant que cette théorie scientifique s’harmonise beaucoup mieux aux données bibliques concernant Dieu et la création que l’évolutionnisme. Et, contrairement à ce dernier, le dessin intelligent réconcilie science et révélation.

  2. Merci et bravo Julien et Pascal pour cette intéressante série.

    @ Jf : le chroniqueur a certainement fait la démonstration que la théorie de l’évolution est fausse en exposant plusieurs des fraudes évolutionnistes et en réfutant plusieurs croyances évolutionnistes erronées. Ce n’est pas que des opinions, c’est des faits.

    Les chrétiens n’adhèrent pas à la théorie de l’évolution car elle est doublement contredite : d’abord par la révélation (donnée par Dieu), et ensuite par la nature (créée par Dieu). Le darwinisme n’est pas areligieux, il est philosophiquement matérialiste et donc antichrétien.

    La sélection naturelle que vous définissez est une réalité qui existe en effet et qui n’est pas niée par les créationnistes aujourd’hui. Cependant, il s’agit uniquement de micro-évolution, c-à-d de variations à l’intérieur des espèces déjà existantes. Ces variations ne créent aucune nouvelle espèce et ne génèrent aucune nouvelle information génétique car elle provoque invariablement des pertes d’information génétique.

    Conscients de cette faille béante dans leur argumentaire, les évolutionnistes ont accouchés, comme vous dites, du néo-darwinisme, qui mobilise l’idée de mutation génétique. Or ces mutations ne peuvent pas créer de nouvelles espèces viables car elles endommagent fatalement leur génome. Les mutations ne sont donc pas une preuve de la macro-évolution.

    Vous n’avez pas expliqué comment « la découverte de l’ADN […] ont donné encore plus de force à l’évolution ». En vérité, c’est le contraire…

    La quantité d’ADN pouvant remplir un espace grand comme une tête d’épingle renferme autant d’information qu’une pile de livres faisant le tour de la terre 5000 fois. (Werner Gitt)

    Comment le hasard pourrait-il générer la matière non-organique en cette merveilleuse concentration d’intelligence absolue ? Le hasard ne génère pas l’information codée

    L’origine de la vie prédestinée et capable de se reproduire que nous voyons sur la terre a pour seule explication satisfaisante un Esprit d’une intelligence infinie. (Anthony Flew)

    Le cas du professeur britannique Anthony Flew mérite qu’on s’y attarde. Cet homme a pendant longtemps été le une des figures proues de l’athéisme les plus célèbres au monde. Il a passé sa vie à affirmer que la religion était une erreur et que le manque d’évidence prouvait l’inexistence de Dieu. Or il y a quelques années il a abandonné son athéisme pour accepter l’existence de Dieu. Il est actuellement déïste (et il ne ferme pas la porte à la révélation chrétienne). Pourquoi cet homme de science avoue-t-il s’être trompé après tout ce temps ? Il croit que les récentes avancées en recherche génétiques et biologiques prouvent hors de tout doute que l’univers à été créé par une intelligence supérieure. Dans une entrevue accordée à la revue Philosophia Christi de Biola University, Anthony Flew explique ses nouvelles positions, affirmant qu’il « doit aller là où conduisent les preuves ».
    Le changement de position d’Anthony Flew a été largement ignoré par les grands médias (imaginez le tapage si le pape, un ayatollah ou le dalaï-lama devenait athée !), quand ceux-ci n’ont pas décidés de l’attaquer comme le New York Times. Voici néanmoins un extrait de reportage de CNN.

    Anthony Flew a d’ailleurs écrit un ouvrage intitulé There is a God : How the World’s Most Notorious Atheist Changed His Mind.

    Jf, je ne comprend pas pourquoi vous essayez de vous servir de Grégor Mendel, qui était un scientifique chrétien et non un spéculateur darwiniste.

    Le seul rapprochement qu’on peut faire entre l’évolutionnisme et l’économie est celui du darwinisme social : les plus forts éliminent les plus faibles, ce qui est une observation sociologique de la micro-évolution mais nullement de la macro-évolution. En plus, cette loi animalesque du plus fort est condamnée par l’éthique biblique.

    Que des systèmes informatiques aient une certaine autonomie, une capacité d’adaptation et « d’initiative » ne soutient plutôt la validité du créationnisme : il a bien fallu un créateur intelligent pour concevoir et mettre ces systèmes en marche !

    1. Merci Clément pour ton commentaire, pertinent et incisif comme toujours

  3. L’histoire de la théorie de l’évolution | Creation Actualité
    Permalink