Question #11 – Qu’est-ce que l’incompréhensibilité de Dieu ?

Réponse: L’essence divine ne peut être comprise par nul autre que Dieu, ses créatures peuvent le connaître, mais elles ne peuvent le comprendre pleinement. ~ Romains 11.33-36
Spectrum-Prism-impassibility-header

Une des premières choses que la confession de foi déclare concernant Dieu est son incompréhensibilité. Voici comment nous confessons cette vérité :

(Par. 1) Son essence ne peut être comprise par nul autre que lui-même (…) il est immuable, immense, éternel, incompréhensible, tout-puissant, infini à tous égards, très saint, très sage, très libre, absolu. »

Dans le langage commun, lorsque nous parlons de l’incompréhensibilité d’une chose, nous voulons simplement dire que celle-ci est trop complexe pour une personne qui ne peut comprendre. Ce n’est pas le sens de l’incompréhensibilité divine. Dieu peut être compris, dans le sens qu’il peut être connu par ses créatures et celles-ci peuvent avoir une connaissance vraie et personnelle de lui. L’incompréhensibilité de Dieu, au sens théologique, signifie qu’il ne peut être complètement maîtrisé par la compréhension de ses créatures ; il est incompréhensible.

L’anglais offre une nuance difficile à rendre en français avec les termes apprehend et comprehend. Nous pouvons « appréhender » Dieu, mais nous ne pouvons pas le « compréhender ». Imaginez un arbre immense ; vous pouvez entrer en contact avec lui et le toucher, mais vous ne pouvez pas l’englober et le contenir entièrement ; vous pouvez l’appréhender, mais vous ne pouvez le « compréhender ». Ce que notre corps ne peut faire avec un gros arbre, notre esprit ne peut le faire avec Dieu. Le fini ne peut contenir l’infini. C’est pour cela que la confession affirme que « son essence ne peut être comprise par nul autre que lui-même. » Pour comprendre pleinement Dieu, il faut être Dieu ; Dieu est donc incompréhensible, sauf pour lui-même.

La doctrine de l’incompréhensibilité de Dieu est très pertinente. Elle nous indique que nous ne pouvons pas emprisonner Dieu dans notre raison et nos syllogismes. Par exemple, nous ne pouvons pas dire : 1) Un être bon et tout-puissant ne peut permettre au mal d’exister. 2) Le mal existe. 3) Ou bien Dieu n’est pas bon, ou bien Dieu n’est pas tout-puissant ou bien Dieu n’est pas.

Lorsque nous réfléchissons ainsi, nous partons de la prémisse que nous comprenons l’essence divine, or nous traitons avec un être qui transcende les limites de notre intelligence. Ce n’est pas uniquement l’essence propre de Dieu qui ne peut être comprise, mais chacun de ses attributs particulièrement. Nous avons une compréhension de ce qu’est l’amour, mais nous ne comprenons pas l’amour de Dieu ; nous avons une compréhension de ce qu’est l’omnipotence, mais nous ne comprenons pas le pouvoir divin. De même, nous ne pouvons comprendre qu’un Dieu bon et tout-puissant puisse permettre au mal d’exister, car nous ne comprenons pas Dieu.

Notre compréhension de Dieu est analogique ; c’est-à-dire que Dieu s’est révélé à nous en utilisant des catégories propres aux créatures : un père qui aime ses enfants, un juge qui exerce la justice, un roi qui délivre son peuple, etc. Il existe une correspondance entre l’expérience humaine que nous faisons et la réalité absolue qui existe en Dieu. Cependant, l’analogie est inférieure et, bien qu’elle exprime la vérité, elle ne peut d’aucune façon exprimer toute la réalité. Ainsi, nous ne devons pas juger Dieu à partir de notre compréhension limitée.

33 O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles! Car 34 qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller? 35 Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour? 36 C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. À lui la gloire dans tous les siècles! Amen! (Rm 11.33-36)

Aucun homme ne peut juger Dieu ni le conseiller, car ses voies sont incompréhensibles et impénétrables pour l’homme. L’incompréhensibilité divine exige également que l’homme reconnaisse qu’une intelligence limitée est moins fiable qu’une intelligence illimitée et qu’un amour fini ne peut se comparer à un amour infini. C’est pourquoi, sans le comprendre pleinement, nous devons donner gloire à Dieu en nous inclinant devant lui et en l’embrassant par la foi. Par la foi nous connaissons véritablement et personnellement le Dieu incompréhensible. Cette posture face à Dieu est nécessaire pour le bon fonctionnement de notre compréhension, autrement nous raisonnerons faussement.

739 mots


ÉCOUTER OU VISIONNER CET ENSEIGNEMENT
Audio MP3 télécharger ou jouer  |  Texte PDF  |  YouTube épisode #11

Suivez cette série:
Description: Une série de théologie systématique à partir de la Confession de foi baptiste de Londres de 1689 – Liste des questions étudiées
Abonnement: YouTubeiTunesRSSGoogle Play

Posté dans Apologétique, ARTICLES, Dieu & Trinité, Études dans la 1689, Théologie
Tags : , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Le côté obscur de la vie chrétienne (2019, Éditions Cruciforme) – Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).
Un commentaire pour “Question #11 – Qu’est-ce que l’incompréhensibilité de Dieu ?
1 Pings/Trackbacks pour "Question #11 – Qu’est-ce que l’incompréhensibilité de Dieu ?"
  1. […] vous renvoie vers le commentaire de Pascal Denault sur la confession de foi de 1689 qui aborde ce point […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 370 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives