Commentaire sur le Psaume 64

  1. Pour le Maître-Chantre. Psaume. Pour David.
  1. Écoute, ô Dieu, ma voix plaintive! Garde ma vie contre la frayeur que cause l’ennemi!
  2. Mets-moi à l’abri des complots des méchants, et de la troupe des ouvriers d’iniquité ;
  3. lesquels aiguisent leur langue comme une épée, et décochent, comme flèches, des paroles amères ;
  4. afin de tirer en cachette sur l’homme parfait ; ils tirent soudain et sont sans crainte.
  5. Ils s’affermissent dans leur méchante entreprise, ils se concertent pour cacher des pièges, et disent : Qui les verra?
  6. Ils inventent des crimes : nous sommes prêts ; l’invention est inventée ; et chez chacun l’intérieur et le cœur sont profonds.
  1. Mais soudain Dieu a tiré sur eux une flèche ; les voilà blessés!
  2. On les fait tomber, leur propre langue est contre eux ; tous ceux qui les regardent prennent la fuite.
  3. Tous les hommes seront épouvantés, ils publieront l’œuvre de Dieu et comprendront son action.
  4. Le juste trouvera en l’Éternel sa joie et son refuge, et tous ceux qui ont le cœur droit seront glorieux.

Ce Psaume ayant beaucoup de rapports avec ceux qui ont été composés dans le temps où David était persécuté par Saül, notamment avec les Psaumes 7 et 52, il est naturel de le rapporter à la même époque de sa vie ; c’est aussi l’opinion de la plupart des commentateurs. Mais nous n’aurions pas épuisé le sens de ce Psaume, si nous nous arrêtions à la personne de David ; nous ne pouvons douter que ce ne soit l’un de ceux dans lesquels il a dépeint la situation du Messie persécuté par ses ennemis ; car c’est au Messie seul que les noms d’homme parfait (v. 5) et de juste (v. 11) conviennent entièrement. C’est ainsi que l’avait compris St-Augustin : se trouvant avoir à expliquer ce Psaume un jour où l’on célébrait la fête des martyrs, il disait à ses auditeurs : « C’est principalement la passion de notre Seigneur qui est dépeinte dans ce Psaume. Les martyrs n’auraient pas pu montrer tant de courage, s’ils n’avaient pas regardé à Celui qui a souffert le premier. » Par là même que ce Psaume s’applique à Jésus-Christ, il peut aussi servir à la consolation des membres fidèles de son Église dans les persécutions qu’ils ont à endurer de la part des impies et des mondains.

Ce Psaume est également fort instructif par les enseignements qu’il contient sur l’état de l’homme naturel et sur l’inimitié de la postérité du serpent contre la postérité de la femme. Gn 3.15. Nous avons toujours de la peine à nous persuader que le monde soit aussi méchant que la parole de Dieu nous le représente ; aussi, quand cette méchanceté vient à éclater et à se déchaîner contre nous, nous en sommes souvent stupéfaits et effrayés.

La première strophe dépeint les entreprises des méchants contre le juste (2-7), la seconde les châtiments qui sont prêts à fondre sur eux (8-11).

Verset 2. Écoute, ô Dieu, ma voix plaintive! Garde ma vie contre la frayeur que cause l’ennemi!

« Quand la prière devient fervente et véhémente, elle éprouve le besoin de se servir de la voix » (Calvin).

Verset 3. Mets-moi à l’abri des complots des méchants, et de la troupe des ouvriers d’iniquité ;

L’expression complots rappelle Ps 2.2.

Verset 4. lesquels aiguisent leur langue comme une épée, et décochent, comme flèches, des paroles amères ;

Les péchés de la langue sont représentés par des comparaisons analogues dans Ps 57.5, 59.8. Comp. Jc 3.5-8.

Verset 5. afin de tirer en cachette sur l’homme parfait ; ils tirent soudain et sont sans crainte.

« Lorsque nous voyons que David qui avait mené une vie si sainte, si juste et si pure, fut exposé néanmoins aux accusations les plus odieuses, ne soyons pas surpris de ce que Dieu nous éprouve quelquefois de la même manière, nous qui sommes loin d’avoir atteint l’intégrité de David » (Calvin). — L’expression homme parfait a été expliquée à l’occasion de Ps 15.2. — Les traits sous lesquels le psalmiste dépeint les méchants dans ce verset, se retrouvent dans d’autres Psaumes, ainsi leurs manœuvres secrètes (Ps 10.8-9), leur orgueilleuse sécurité (Ps 10.11,13, 55.20).

Verset 6. Ils s’affermissent dans leur méchante entreprise, ils se concertent pour cacher des pièges, et disent : Qui les verra?

Le sens du premier hémistiche est bien rendu par Abenesra : « Ils s’encouragent l’un l’autre à faire le mal. » — Le pronom qui précède le verbe verra se rapporte probablement aux pièges dont il vient d’être fait mention ; cependant, on peut aussi, avec Hengstenberg et d’autres commentateurs, le rapporter aux méchants.

Verset 7. Ils inventent des crimes : nous sommes prêts ; l’invention est inventée ; et chez chacun l’intérieur et le cœur sont profonds.

Dans le premier et dans le troisième hémistiche, c’est le psalmiste qui parle des méchants ; dans le second, ce sont les méchants qui parlent eux-mêmes et qui s’applaudissent du plan qu’ils ont conçu pour perdre les serviteurs de Dieu. Ce verset nous rappelle ce que dit notre Sauveur de la sagesse des enfants de ce siècle (Luc 16.8) et il s’est accompli d’une manière frappante dans les stratagèmes qui furent employés par les Juifs contre sa propre personne. « Il dit que tous les moyens de nuire ont été explorés et qu’il n’y en a aucun qui ait été oublié » (Calvin). Jamais l’homme n’est plus ingénieux que lorsqu’il s’agit de faire le mal. Comp. Rm 1.30. — Le dernier hémistiche montre que les méchants réussissent merveilleusement à cacher leurs mauvais desseins.

Verset 8. Mais soudain Dieu a tiré sur eux une flèche ; les voilà blessés!

« Il montre une foi peu commune en ce qu’il ne perd pas courage lors même qu’il voit les impies dans une grande prospérité, et que le silence de Dieu peut leur faire croire qu’il est en connivence avec eux et qu’ils demeureront impunis » (Calvin). — Ce verset contient les mêmes expressions, tirer, flèche, soudain, que les versets 4 et 5. Dieu traite les méchants précisément comme ils ont traité les fidèles. — Le second hémistiche se traduirait littéralement : ce sont leurs blessures.

Verset 9. On les fait tomber, leur propre langue est contre eux ; tous ceux qui les regardent prennent la fuite.

Le premier membre pourrait aussi se traduire : « leur langue les fera tomber sur eux-mêmes. » Le psalmiste veut dire que les méchants se sont préparé leur propre châtiment. Ce châtiment sera si effrayant que ceux qui en seront témoins prendront la fuite pour n’en être pas enveloppés. Il y a peut-être allusion au châtiment de Coré, Nb 16.34. Ces paroles s’accomplirent à la lettre lors de la mort de Saül. 1 S 31.7. La destruction de Jérusalem par les Romains présenta aussi un spectacle si terrible que le vainqueur lui-même, Titus, fut obligé de reconnaître qu’il n’avait pu remporter la victoire que par le secours du ciel.

Verset 10. Tous les hommes seront épouvantés, ils publieront l’œuvre de Dieu et comprendront son action.

La grande masse des hommes ne commence à croire au gouvernement de Dieu que lorsqu’elle assiste au spectacle de la ruine des méchants.

Verset 11. Le juste trouvera en l’Éternel sa joie et son refuge, et tous ceux qui ont le cœur droit seront glorieux.

Ce verset rappelle la fin du Psaume précédent. — L’expression : avoir le cœur droit, a été expliquée à l’occasion de Ps 32.11.

Pasteur Armand de Mestral, Commentaire sur le livre des Psaumes, p. 408-412

Posté dans ARTICLES, Commentaire Psaumes
Tags : , , , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 144 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives