Archives du site

Le Roi guérit tous les citoyens de son royaume – Des guérisons à Génésareth – Mt 14.34-36

Matthieu 14.34–36 34 Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth. 35 Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. 36 Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris.

DESCRIPTION: Après la tempête, le beau temps. Cette péricope est un peu comme une intrusion du royaume à venir où tout sera restauré par Dieu en Christ. Nous suivrons le déroulement chronologique du récit en apportant des observations au fur et à mesure.

Lire la suite…




Le Roi manifeste sa divinité – Jésus marche sur la mer – Mt 14.22-33

Matthieu 14.22–33 22 Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart; et, comme le soir était venu, il était là seul. 24 La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots; car le vent était contraire. 25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. 26 Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés,

Lire la suite…




Le héraut du Roi achève sa mission – L’exécution de Jean-Baptiste par Hérode – Mt 14.1-12

Matthieu 14.1–12 1 En ce temps-là, Hérode le tétrarque, ayant entendu parler de Jésus, dit à ses serviteurs: C’est Jean-Baptiste! 2 Il est ressuscité des morts, et c’est pour cela qu’il se fait par lui des miracles. 3 Car Hérode, qui avait fait arrêter Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe, son frère, 4 parce que Jean lui disait: Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. 5 Il voulait le faire mourir, mais il craignait la foule, parce qu’elle regardait Jean comme un prophète. 6 Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode,

Lire la suite…




Nul n’est prophète dans sa patrie – Jésus visite Nazareth – Mt 13.53-58

Matthieu 13.53–58 53 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. 54 S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient: D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles? 55 N’est-ce pas le fils du charpentier? n’est-ce pas Marie qui est sa mère? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères? 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous? D’où lui viennent donc toutes ces choses? 57 Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit: Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison.

Lire la suite…




Daniel Oligny – Soyons donc raisonnables – Romains 12.1-2

Romains 12.1–2 1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Audio MP3: Télécharger ou Jouer

Tous nos sermons via : iTunes | RSS | Google (Android)

Les messages de Daniel Oligny (de 2016 à aujourd’hui): Sur YouTube

Lire la suite…




Le rôle de l’Église envers ses officiers

Actes 13.1–3 1 Il y avait dans l’Eglise d’Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul. 2 Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. 3 Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir.

1 Corinthiens 9.11–14 11 Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels?

Lire la suite…




Martin Luther – Où est la véritable Église?

La marque principale de la vraie Église est la prédication de la vraie Parole.

Où est l’Église véritable et authentique dans le monde? Martin Luther, en réformant l’Église chrétienne au 16e siècle, a répondu à cette question :

« Avant que le pape et ses évêques ne soient là, l’Église était en existence. Là où l’Église est, il n’y a pas d’hypocrites ni de fausse doctrine. Elle ne le permet pas. Elle marche au milieu de la vérité. Elle possède l’esprit et le sens chrétien authentique et légitime de la Parole de Dieu.

Lire la suite…




Les qualifications des anciens

1 Timothée 3.1–7 1 Cette parole est certaine: Si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une œuvre excellente. 2 Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. 3 Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. 4 Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; 5 car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Eglise de Dieu?

Lire la suite…




Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez 3 024 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives