Skip links

Le mariage homosexuel… la controverse n’est pas terminée

La semaine dernière la controverse entourant le mariage entre conjoints de même sexe a refait surface dans l’actualité au Canada. Le Globe and Mail a démarré la controverse et les autres médias ont pris le relais; apparemment, les conservateurs cherchait un moyen détourné de retirer le droit aux homosexuels de se marier… Le débat sur cette controverse n’est pas très actif en ce moment au Canada, mais il s’annonce très intense pour les mois qui viennent aux États-Unis.

Le mariage semble être devenu la pierre de touche et le trophée à remporter pour obtenir la reconnaissance sociale. D’autres controverses entourant le mariage s’annoncent à l’horizon. Déjà l’automne dernier, la Cour suprême de la Colombie-Britannique a dû trancher dans un cas de mariage polygame… Parions que beaucoup de cas similaires feront surface dans la société; après tout, la porte est maintenant ouverte!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


mp3

Répondre à Pascal Denault Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Wow, Santorum a fait un bon travail en clouant le bec de ces étudiants endoctrinés. J’avoue que j’avais utilisé le même argument (avec le même résultat) dans un débat au secondaire cinq : si le « mariage » homo est admis, pour rester cohérent il faut admettre la polygamie, et si l’adoption par des homos est permis, pourquoi pas permettre l’adoption par des couples-groupes de 3, 4, 5, ou 6 hommes ? Renverser la moralité chrétienne c’est ouvrir une boîte de pandore.

    Quant à Obama, qui prétend en ce moment être pour le mariage traditionnel, nous savons que c’est du bluff visant à déstabiliser la droite religieuse. Obama est de loin le président le plus progressiste de l’histoire américaine, toutes des positions et ses politiques à date en font un ennemi déclaré des chrétiens, et il ne faut pas s’en surprendre, car comme l’excellent documentaire Agenda – Grinding America Down l’a exposé, Obama est l’aboutissement d’un projet d’installation d’un candidat aux influences & accointances communistes à la Maison Blanche (bien qu’il ne soit pas un marxiste-léniniste dans sans façon d’accéder au pouvoir, le but visé est identique).