L’Église est la dépositaire de la vérité divine, pas la sélectrice de cette vérité

Par Clément
Un article tentant de justifier la prétention de domination universelle de la papauté ainsi que l’idée voulant que la Bible ne soit pas l’unique source de doctrine en matière de foi a récemment retenu mon attention. Je tiens à prendre cette occasion pour rectifier quelques points dans le débat entre catholicisme et protestantisme. Voici quelques extraits provenant de cet article.

Les calvinistes n’existaient pas en Antiquité. S’ils existaient, on en connaitrait les noms […] On a toutes sortes de documents de l’Église primitive dès le premier siècle, des écrits des gens qui ont connu des apôtres comme Ignace d’Antioche.

Parlons donc d’Ignace d’Antioche. Nulle trace d’allégeance papale dans les sept lettres qu’il écrivit à des Églises locales du bassin méditerranéen vers l’an 115. La phrase « À […] l’Église qui préside dans la région des Romains […] qui porte la Loi du Christ », contenue dans le préambule de l’Épître d’Ignace aux Romains, est fréquemment utilisée par les apologues de la papauté pour légitimer l’hégémonie romaine sur l’Église universelle. Or tout ce que cette phrase affirme, lorsqu’on la considère dans son contexte préambulaire, c’est que la juridiction de la congrégation chrétienne de la ville de Rome s’étend dans la région de Rome, point final. Preuve supplémentaire qu’Ignace d’Antioche n’accordait aucune autorité suprême ou extraordinaire au(x) pasteur(s) de l’Église locale de Rome : il se permit justement, dans les dix chapitres de cette même épître, de donner des directives à l’Église de Rome ! Il ne reconnaissait donc pas une autorité pétrinienne laissée à l’évêque de Rome…

Ignace d’Antioche n’adhérait pas à la déviation papale selon laquelle l’évêque de Rome serait la « pierre fondatrice » de l’Église universelle. Ignace enseignait, en conformité avec la Bible, que les chrétiens sont tous des « pierres » (cf. 1 Pi 2:5) : « Vous êtes les pierres du temple du Père, préparés pour la construction de Dieu le Père, élevés jusqu’en haut par la machine de Jésus-Christ, qui est la croix, vous servant comme câble de l’Esprit-Saint. » (Épître d’Ignace aux Éphésiens 9.1) Ainsi, Ignace d’Antioche proclamait la doctrine, éventuellement protestante, du sacerdoce universel : « Peinez ensemble les uns avec les autres, ensemble combattez, luttez, souffrez, dormez, réveillez-vous, comme des intendants de Dieu, comme ses assesseurs, ses serviteurs. » (Épître d’Ignace à Polycarpe 6.1, Cf. 1 Pi 2:9) Pas mal pour un partisan de la papauté et de la prélature romaine !

L’expression « Sénat des apôtres », utilisée par Ignace d’Antioche (Magnésiens 7.1), implique l’égalité et la collégialité des apôtres (et non la domination de Pierre sur les autres apôtres). Idem pour le terme presbyte (anciens) : « Pareillement, que tous révèrent […] les presbytes comme le Sénat de Dieu et comme l’Assemblée des apôtres : sans eux on ne peut parler d’églises. » (Tralliens 3.1)

Toujours selon Ignace d’Antioche, « Dieu est l’évêque des évêques » (Magnésiens 3.1-2) et non le pape ; et Jésus est le « grand prêtre » (Philadelphiens 91, voir Jn 10:9) pas le pape. De surcroît, Ignace admettait, conformément à l’apôtre Paul, qu’il peut y avoir plusieurs Églises autonomes dans une même ville — ici Smyrne (Tralliens 12.1). En fin de compte, Ignace n’était aucunement un catholique romain au sens moderne du terme, puisqu’il serait autant anachronique de parler de catholicisme romain que de calvinisme à l’époque d’Ignace…

Dans les Actes des Apôtres 15, on voit que c’est l’Église réunie qui détermine que la Révélation de Jésus était universelle et que les Gentils n’avaient pas à se soumettre à la circoncision.

Cet argument tente de prouver que c’est l’Église qui a une autorité universelle. Les protestants affirment que ce n’est pas l’Église, mais la Révélation qui a une autorité universelle. Jésus lui-même a affirmé très clairement que sa Parole a une portée universelle (pour se limiter à deux exemples, voir Ac 1:8 et Mat 28:19). L’universalité de l’Église avait été annoncée par les prophètes de l’Ancien Testament (Jr 16:19, Ps 18:49, 2 S 22:50). Cette nouveauté (l’ajout des païens dans l’alliance) viendrait avec de nombreux changements dans les modalités cultuelles; ces changements ont procédé de l’autorité de la Parole de Dieu et non de la volonté de l’Église elle-même (cf. Jr 31:32)

Si les chrétiens non hébreux n’ont pas à se soumettre à la circoncision, c’est parce que ce rituel faisait partie de la Loi cérémonielle/sacrificielle, qui elle-même relevait de l’Alliance mosaïque, laquelle était particulière à la situation géopolitique de l’État hébreu pendant l’Antiquité. Comme le Saint-Esprit l’insuffla à l’apôtre Paul, ces pratiques cérémonielles/sacrificielles étaient des représentations des réalités célestes (Heb 9:23-24) qui anticipaient la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ (Col 2:16-17). Ainsi, les prémices de la moisson étaient offertes en offrande à Dieu un dimanche sous l’Ancienne Alliance (Lev 23:10-11), et la Pentecôte juive qui se fêtait un dimanche (Lev 23:15-17), sont des préfigurations symboliques de Christ (1 Cor 15:20) qui est ressuscité un dimanche puis célébré le dimanche (Ac 20:7). C’est donc par révélation que ces changements s’opérèrent et non par un décret papal (cf. Eph 3:3-11).

Ce n’est évidement pas l’Église qui, unilatéralement, détermina ces choses. C’est Jésus qui déclara lui-même que son ministère sacrificatoire est un accomplissement de la Loi cérémonielle/sacrificielle (Mat 5:17), laquelle expira à partir de Son œuvre expiatrice.

Les citations de Paul concernant la suffisance de l’Écriture n’excluent pas la possibilité que l’enseignement oral continue.

Je pense qu’il est adéquat de rappeler la définition de l’adjectif suffisant : « Dont la quantité, la force, l’intensité sont à la juste mesure de ce qui est nécessaire » et la définition du verbe suffire : « Constituer à soi seul le facteur déterminant pour que soit obtenu l’effet que l’on constate ou le résultat que l’on attend. » Ainsi, la doctrine de la suffisance des Écritures saintes excluent l’apparition de nouvelles révélations, doctrines ou règles de la part de Dieu après la fermeture du Canon.

Posted in Histoire, Sujets:, Théologie
Tags: , , , , , , , , ,
20 commentaires sur “L’Église est la dépositaire de la vérité divine, pas la sélectrice de cette vérité
  1. Guy Baker dit :

    L’Écriture et l’Écriture Révélée Seule est la Seule Autorité Universelle.
    Et si les Choses de l’Ancienne Alliance furent le « Brouillon », l’Esquisse et l’Ombre des Choses à venir en Christ, la Réalité est dans la Révélation Finale qui est Christ … et le Témoignage de Christ que sont les Écritures Révélées.
    Toutes autres Prétentions qui ajouteraient ou retrancheraient ou élargiraient ce que les Écritures Affirment, est Hérésie ou Apostasie.
    La Prétendue Succession Apostolique qui donnerait aux Papes la capacité « Théopneustate » de recevoir et d’écrire de nouvelles révélations, soi-disant Divines, n’est qu’une autre subtilité de l’Ennemi de Dieu qu’est Celui qui répond au Nom de Satan, à pouvoir dire: « Dieu a-t’Il vraiment dit ? » 
    Surtout que toutes ces Pseudo-Révélations s’éloignent tellement des Écritures, que lorsque comparées entre Elles,l’Écriture et le Dieu des Écritures, deviennent Étrangers au Milieu du Lieu ou Ils devraient être « Chez Soi ».

    Les « Calvinistes »  n’existaient pas plus que les « Universels Romains » dans cette Antiquité mais les Fidèles aux Écritures existaient bel et bien … tout comme Aujourd’hui … et ils ne prétendaient pas ( comme les Fidèles de notre Époque ) justifier « la Prétention de Domination Universelle de la Papauté ainsi que l’idée voulant que la Bible ne soit pas l’Unique Source de Doctrine en matière de Foi. » 
    La Véritable Question demeure toujours …. Jésus ou le Pape ?
    L’Écriture ou les Bulles, Encycliques et Autres écrits Papaux ?
    Poser la Question c’est y répondre …. Jésus Seul et l’Écriture Seule.
    Excellente mise au Point.

     

  2. Guy Baker dit :

    Ce qui a toujours été la « Marque de Commerce » d’une Secte fyt la prétention a reconnaître les Écritures MAIS à devoir les Compléter par une « nouvelle révélation » dan sle Cadre de Révélation Progressive … ce que l’Écriture Interdit. 

  3. Pat3Qc dit :

    Guy, l’Église de Rome n’enseigne pas qu’il existe une autre révélation à côté de la Parole de Dieu.

    Pour l’Église, la révélation est close à la mort du dernier apôtre. La Tradition apostolique ne fait qu’approfondir ce qui est déjà là dans la Bible.

    La Révélation est progressive puisque la connaissance du donné révélé en est approfondie. Par exemple, il est difficile de définir la Trinité à partir des seules Écritures (même si elle n’en est pas absente). Cependant, les affirmations trinitaires des Conciles permettent une plus grande compréhension.

    Il est FAUX de dire que pour Rome la Révélation est progressive dans le sens qu’elle recevrait de nouvelle lumière.

    Il est également FAUX de dire que le Pape possède une autorité « absolue » pour interpréter la Bible à la lumière de la Tradition Apostolique (et à Jésus). L’autorité appartient au Magistère ordinaire de l’Église: les évêques (en tant que successeur des apôtres).

    Aucune doctrine de l’Église n’a aucun appui scripturaire. Il suffit de voir l’ensemble des références bibliques données pour chaque doctrine dans le Catéchisme de l’Église. Nous pouvons différer en ce concerne l’interprétation mais c’est une autre question. 

    Pour l’Église, il y a une unité en ce qui concerne l’Écriture, la Tradition Apostolique et le Magistère. La Parole de Dieu c’est Christ qui est l’objet de l’ensemble de la Révélation (close à la mort du dernier apôtre) contenue dans l’Écriture et la Tradition Apostolique. En effet, sans les apôtres nous n’aurions jamais reçu de Nouveau Testament. Aujourd’hui, pour l’Église, l’interprétation juste est de la responsabilité du Magistère ordinaire (les évêques) ou le sénat des apôtres pour reprendre l’expression de saint Ignace d’Antioche.

    • Es-tu d’accord avec la répartition que Keith Mathison fait du rapport entre l’Écriture et la tradition chez les différentes confessions chrétienne dans The Shape of Sola Scriptura ? Si oui, endosses-tu davantage la compréhension réformée ou catholique?

  4. Pat3Qc dit :

    Quelques notes concernant la Révélation divine à la lumière de l’enseignement catholique:

    1. Le Christ achève la révélation et « il n’y a plus à attendre de nouvelle révélation officielle avant l’apparition dans la gloire, de Notre Seigneur Jésus-Christ ». (DV 4)

    2. L’Église tient l’Écriture pour pleinement inspiré du Saint Esprit et « ils ont Dieu pour auteur ». Les Écritures « enseignent nettement, fidèlement et sans erreur, la vérité telle que Dieu, en vue de notre salut, a voulu qu’elle fût consignée dans les Saintes Écritures ». (DV 11)

    3. La théologie de l’Église « s’appuie sur la Parole écrite de Dieu ». « C’est dans la Parole de Dieu qu’elle trouve sa force ». (DV 24)

    Source: Dei Verbum, Vatican II. 

  5. Guy Baker dit :

    ( Sourire ) Ouais … cé-ça … Tout est faux …. mais dans la pratique comme sur « papier », Rome n’a qu’une façade de ce qu’est le Christianisme.
    Paul dirait qu’Elle est revêtue d’une « lumière » comme d’une « justice » mais aucune ne vient de Christ … cé sur.
    Pour ce qui est de son « Sénat » …. chacun de ses Membres aurait besoin de la Nouvelle-Naissance pour enfin comprendre ce qu’ils enseignent et réaliser leur Égarement.
    Ce n’est pas une Référence Biblique qui appui la Vérité … c’est la Bonne Référence qui l’appuie.
    Des « Bons sans Dieu » …. qui n’étant pas Régénérés ne comprennent que par leur Chair.

     

  6. Pat3Qc dit :

    Citation: « C’est donc par révélation que ces changements s’opérèrent et non par un décret papal (cf. Eph 3:3-11). »

    Rome n’enseigne rien de différent là dessus. Le Pape n’a pas le pouvoir de changer le contenu révélé. Il n’est que le gardien du dépôt de la foi (en tant que membre du magistère). Le titre de cet article est juste également du point de vue catholique.

  7. Guy Baker dit :

    Il n’a a plus de Nouvelles Révélations ( Christ est la Fin de la Loi pour la Justification de quicinque croit ) et ce, même si la Papauté et ses Papistes en disent le Contraire.

    Un seul Exemple dans la mare des Hérésies Catholico-Romaines, sufiira pour clore ce Débat.
    C’est une partie d’un Article que j’ai déjà publié et ceci suffira.
    L’Exemple si simple de cette « Nouvelle Révélation »  … ou Compréhension de la Révélation selon Rome .. qui n’amène, en fin de compte, qu’à rejeter l’Écriture ( même si on dit le Contraire ) pour accomoder ce que L’Écriture Interdit.
    On est en Plein Talmudisme, Mishdranisme et Gemarahdisme …. ou le Commandement d’Hommes prend le dessus sur Celui de Dieu.

    Par Définition, la Désinformation est l’ensembles des Techniques de Communication ( que les Hommes sont Ingénieux au Mal ) visant à donner une Fausse Image de la Réalité.

     Je met ici une Liste des 10 « Commandements de Dieu », SELON ce que l’église Katoromène ( Rome ) a, à n’en dire.

    Voici donc une liste des 10 commandements* :
    1 : Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.
    2 : Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
    3 : Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
    4 : Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
    5 : Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.
    6 : La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
    7 : Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
    8 : La médisance banniras et le mensonge également.
    9 : En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.
    10 : Bien d’autrui ne convoiteras pour l’avoir malhonnêtement.
     
    * Certains chrétiens non-catholiques font une liste différente des commandements. Cela est dû au fait que les commandements peuvent être regroupés et résumés de façons différentes, mais ils sont quand même tous tirés des mêmes textes bibliques.
     
    Ce qui est Important ici …. EXTRÊMEMENT IMPORTANT, c’est de constater comment la « Chose Katoromène » a DÉLIBÉRÉMENT enlever un des Commandements de Dieu, pous accomoder ses Apostasies Hérétiques.

    Le Paragraphe débutant avec un Astérisque ( * ), tout comme la Liste des Commandements, vient d’un Commentaire Romain sur le Sujet des 10 Commandements.
    Dans l’écriture, 2 fois, nous avons une Liste de ces ( Littéralement ) 10 paroles écrites du Doigt de Dieu.
    En Exode Chapitre 20 et en Deutéronome Chapitre 5.
    Par les 2 fois, il est STRICTEMENT INTERDIT ( tout comme dans tout l’Écriture ) de faire des « statues » de toutes Sortes de même qu’un Culte à Dieu, au Moyen de ces Idoles.
    Et pourtant, après avoir lu dans votre Bible les Chapitres mentionnés, vous ferez vous-mêmes, la Constatation, que Rome a SUPPRIMÉE, ce que Dieu a formellement défendu.
    ***** Puis, la Note avec l’astérisque explique la « raison » donnée par Rome.
    Rome explique comment tout n’est question que de « Regroupement » des Paroles.
    Mais dans les Faits, Rome a supprimée le Contenu de la Parole de Dieu …. et en décomposant le 10ième Commandement, en fait 2 pour 1.
    Cette Technique d’utiliser la Parole de Dieu en supprimant une Partie du Contenu, est utilisée par Satan lui-même, face à Jésus.
    En Matthieu 4-5@7, Satan cite le Psaume 91-11,12 MAIS, en retirant de la Citation, l’IMPORTANTE Phrase: » De Te garder dans toutes Tes Voies ».
    Ceci démontre comment, la Connaissance EXACTE des Écritures est d’une Importance Vitale pour garder la Vérité, et l’Enseigner.
    Les Oecuméniques et Émergents, qui relativisent la Vérité, utilisent le même Raisonnement Satanique ( comme la même Façon de Faire ) lorsqu’ils parlent en disant:  » Mais TOI TU comprend ainsi …… comme NOUS comprenons ainsi », pour … au nom d’un « amourrrrrrrr » non-Divin et non-Biblique, ( et d’une Unité de pacotille qui n’est pas Celle du Saint-Esprit ) égarer ceux qui ne connaissent rien des Écritures.
    Les Marches pour Zézus et choses Oecuméniques du Genre, fonctionnant sur des Slogans genre: » Laissons de côté nos Différences et gardons ce qui nous rassemble », semblent être sagesse mais ne sont que Mensonges qui contribuent à Affaiblir la Lumière Divine, que doivent manifestée, ceux qui sont Lumière.
    ON EST CE QUE L’ON CROIT et ce qui est AUTRE que ce que Jésus Enseigne et ORDONNE de croire, n’est pas de Lui et donc, NE DOIT PAS ÊTRE DE CEUX QUI SE DISENT DE LUI.
    Comment échapper à la Désinformation Biblique ?
    En Connaissant l’Information Véritable ….. donnée par Dieu et contenue dans l’Écriture. 

  8. Pat3Qc dit :

    Citation de Guy: « qui n’étant pas Régénérés ne comprennent que par leur Chair. »
     
    Argument ad personam.

    « Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est. Ce dernier s’écarte de l’objet purement objectif pour s’attacher à ce que l’adversaire en a dit ou concédé. Mais quand on passe aux attaques personnelles, on délaisse complètement l’objet et on dirige ses attaques sur la personne de l’adversaire. On devient donc vexant, méchant, blessant, grossier. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité. Cette règle est très appréciée car chacun est capable de l’appliquer, et elle est donc souvent utilisée. La question se pose maintenant de savoir quelle parade peut être utilisée par l’adversaire. Car s’il procède de la même façon, on débouche sur une bagarre, un duel ou un procès en diffamation. »

    – Schopenhauer, l’Art d’avoir toujours raison. 

  9. Guy Baker dit :

    En attendant ….. au lieu de zouer au Psychologue, répond donc au Commentaire Précédent et tien, en voici un Autre … sur le « Dieu Galette » de Rome.

    « dieu » …..?
    Fait de « mains-d’Hommes » …?
    Effectivement, car cette galette de farine, appelée Hostie ( du Latin Hostia=Qui veut dire Sacrifice ) est, selon la « chose Romaine », rien de moins, que Dieu fait Chair, Jésus.
    En effet, selon une doctrine Katoromène, appelée la Transsubstantiation, ( La Transformation de la Substance ), la galette de Farine est, par les « paroles et gestes » du « prêtre » romain, transformée en « véritable » Jésus …… 
    Cet Acte de « magie » ( comme si ), s’appelle chez les Katoromins, un sacrement, qui est la façon, en vertu de la chose faite ( ex Opere operato ), d’accomplir quelqu’acte « divin », par l’entremise du « prêtre ».
    Ainsi, le « magicien religieux » Katoromin, selon Rome, a la « Capacité surnaturelle », de transformer l’Hostie en Jésus.
    L’Hostie ainsi transformée, devient donc CORPORELLEMENT, en vraie chair et en vrais os, ( comme si ) Jésus de Nazareth, qui sera ( encore et toujours à chaque Messe ) sacrifié pour les Péchés du Monde.
    Ce qui explique pourquoi, la « divine galette » s’appelle Hostie=Hostia=Sacrifice.
    Ce qui explique aussi pourquoi, l’intermédiaire religieux katoromin, s’appelle un « prêtre » … c@d, celui qui offre le sacrifice.
    Ce qui explique aussi pourquoi, les Katoromins, se prosternent devant la « divine galette » ( comme si ) dans un Acte d’Adoration, lorsque la Galette est élevée ( Dans l’Ostentoir ou non ) à la vue des « fidéles ».
     
    « dieu » fait de « mains d’Hommes » …. deux fois.
    En effet, la « première fabrication » est celle ou la galette est fabriqué par le « religieux boulanger » puis la deuxième est lorsque le « religieux magicien », la transforme ( selon leur dires ) en « dieu » ….. comme si le Créateur a besoin d’être créé par Sa Créature.
     
    Il est aussi intéressant de constater comment la « Patente Katoromène », déjà remplie d’Idoles, de tout style et pour tout les goûts, dans leur Lieux de Culte, va encore une fois ici, aller contre le Commandement Divin, qui est répété et renouvelé, des centaines de fois dans l’Écriture.
    Commandement INTERDISANT n’importe quelle représentation de quoi que ce soit, en image quelconque, dans un but de Culte quelconque. ( Exode 20-3,4 )
     
    Il est aussi intéressant, que le Dieu Incorruptible, une fois devenu « Katoromin fabriqué », va pourrir et connaître la Corruption ….. Hé oui, ce « dieu galette », n’a pas de préservatifs assez puissant pour allonger sa « vie ».
     
    Adorer Dieu en Esprit et en Vérité, c’est aussi reconnaître que les Parole de Jésus, sur le sujet, sont aussi Esprit et Vie.
    ( Jean 4-24 et Jean 6-63 )
     
    Bon, tout-ça ( et cé tellement peu sur le Sujet ) pour démontrer, comment, ce « christianisme », n’en est pas un selon l’Écriture et selon le Dieu des Écritures.
     

  10. Pat3Qc dit :

    Guy, il y a tellement de mensonges dans tes messages  et mon temps est limité. Les Catholiques que tu combats n’existent tout simplement pas. Tu t’es fabriqué un ennemi et tu le combats sans te demander s’il existe vraiment.

  11. Guy Baker dit :

    Pat ….. pour « Trouver »  LA Vie Véritable, il faut que l’Autruche arrive à se sortir la Tête de son Trou …. et que par la suite, Elle plonge son Regard dans LA parole de LA Vie et de LA Vérité ….. sans s’abreuver aux Citernes faites de mains d’Hommes.
    L’Écriture et RIEN que l’Écriture. 

  12. Guy Baker dit :

    PS … la Fuite ne remet qu’à plus tard, le Jour de la « Constatation » de ce qu’est LA Vérité …..
    Heureux Celui qui, ancré dans Celle-Ci, sera reconnu par Elle au Jour du Jour.

  13. Pat3Qc dit :

    Hors-sujet [on]

    Le découpage des 10 commandements proposés par l’Église Catholique est celui de saint Augustin. C’est ce dernier qui a retiré l’interdiction des images et des statuts. Interdiction qui n’est plus valide avec l’incarnation du Fils de Dieu selon l’interprétation classique des Pères de l’Église (dont Augustin évidemment).

    En effet, le débat avec l’iconoclasme est apparu bien après Augustin au VIIIe et IXe siècle puis à la période de la Réforme protestante.

    Le débat a été clos en 787 au Second Concile de Nicée qui retient l’interprétation classique des Pères de l’Église. À noter que le débat provenait de l’Orient et intéressait peu (ou pas) Rome qui a envoyé 2 délégués qui n’étaient pas évêques. 37 évêques sur 338 proviennent de l’Europe. La majorité des délégués appartiennent aux autres Patriarcats (aujourd’hui l’Église Orthodoxe). 

    Hors-sujet [off] 

  14. @ Patrick

    Tu n’as pas répondu à mon commentaire #4

  15. Guy Baker dit :

    Le Découpage des, Littéralement Dix paroles, n,a aucunes raisons d’être, « augustin » ou pas ….. 
    Le Père doit être Adoré en Esprit et en Vérité ,,,, pas avec des Idoles ( Hébreux=Néants/Vides ) qui ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas, des narines et ne respirent pas, une bouche et ne parlent pas, un corps mais qui doit être Traîné et Servi par des Idôlatres. 
    Eeeeet, le Dieu qui a Tout crée, n’habite pas dans une Maison faite de Mains-d’Hommes … encore moins, dans le petit Ciboire qui est Cadenassé dans le Petit tabernacle ….
    L’Écriture et RIEN que l’Écriture … « augstin » ou pas … Pape ou non.
     

  16. Pat3Qc dit :

    @Pascal, je ne désirais pas dire ce à quoi je crois mais signaler quelques erreurs ou notions imprécises concernant l’enseignement de Rome.

    Il me semble qu’un débat honnête commence par comprendre réellement ce que dit l’autre différent de nous.

  17. Pat3Qc dit :

    Je ne connais pas Matthison.

  18. Pascal Denault dit :

    Il vaut la peine que tu le lises dans ce cas: http://www.amazon.ca/Shape-Sola-Scriptura-Keith-Mathison/dp/1885767749
    Tu peux jeter un oeil sur les « Reviews » des lecteurs dans cette page. Matthison démontre la position catholique, réformée et protestante non-réformée par rapport à la tradition. Ce livre est très utile à la discussion catholicisme versus protestantisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives