Skip links

L’apôtre, l’esclave et le Maître – Introduction à l’épître de Paul à Philémon (v.1-7)


DESCRIPTION : Cette petite épître à Philémon nous livre un message qui n’est pas petit. Cette lettre magnifiquement remplie de la charité chrétienne, nous montre l’impact concret que l’Évangile doit avoir dans la vie et les relations de ceux qui le professent. Ce texte nous permet également de comprendre l’impact révolutionnaire que la foi chrétienne a eu sur le monde.

PLAN
A. Les questions d’introduction – v.1-2
B. La bénédiction – v.3
C. L’intercession – v.4-6
D. La consolation – v.7

QUESTIONS
1. Qui a écrit cette lettre?
2. Qui sont les destinataires de cette lettre?
3. Quelle est la circonstance de cette lettre?
4. Quelle est pour nous l’utilité de cette lettre?
5. Qu’est-ce que la bénédiction et la prière de Paul (v.3-6) nous apprennent?
6. Comment pouvons-nous appliquer ce message dans nos vies?

 

Notes et questions du sermon en PDF | Audio MP3: Télécharger ou Jouer


Suivre tous nos sermons via : iTunes | RSS | Google (Android) | YouTube

Épître à Philémon
Description: 5 messages exposant cette petite épître à Philémon qui livre un grand message. Cette lettre magnifiquement remplie de la charité chrétienne, nous montre l’impact concret que l’Évangile doit avoir dans la vie et les relations de ceux qui le professent. (2020)
Abonnement: YouTubeAppleRSS – Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bonjour Pascal,

    je vous remercie pour cette introduction de Philémon, objet d’une prédication sur ce blogue. En effet, je ne me souviens pas avoir en avoir entendu sur ce livre !
    Sinon, les vv15-16 ont été pour moi un « verset-harpon » : « peut-être Onésime n’a-t-il été séparé de toi pour un temps qu’afin de t’être rendu pour l’éternité, non plus comme un esclave, mais comme bien mieux qu’un esclave : un frère bien-aimé ». Je ne savais pas trop quoi faire avec le jour où je l’ai lu, mais une chose est certaine : rien, ni personne, ne nous appartient vraiment. Nous sommes toutefois responsables de ce que l’on nous a confié, et donc toujours redevables.!

    Fraternellement et bon courage en Lui;

    Pep’s