Skip links

Hors de l’Église, point de salut – La centralité de l’Église dans la vie du croyant – Rm 12.3-11

Je voulais diviser ce message en deux parties : l’Église, ses membres. J’avais déjà suffisamment de matériel avec la première partie pour faire un seul message. Dieu voulant je présenterai la question des membres du corps la semaine prochaine. Aujourd’hui, nous examinerons trois aspects concernant l’Église en tant que corps : sa nature, son importance et sa puissance.

Romains‬ ‭12‬:‭3-11 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien. Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur.‬

audio mp3 | suivre sermons via : iTunes ou RSS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Post comment

    Pardoën André says:

    Bonjour et merci de ce bon enseignement Pascal.Vous avez fait des envieux car, comme vous l’avez souligné (merci pour la petite pensée pour St Pierre et Miquelon), nous n’avons pas d’église locale ici.Depuis trente et un ans nous sommes deux pour le culte du dimanche ( mon épouse et moi) et c’est vrai que cela est difficile.Mais c’est aussi une preuve que c’est Dieu qui donne la persévérance et que nous n’avons aucun mérite à cela.celui qui a commencé en nous cette belle oeuvre la la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ (Philippiens 1:6). Lorsque nous sommes un peu découragés nous chantons le cantique n° 254 de « Célébrons Dieu » qui dit: Non Jamais tout seul, Jésus mon Sauveur me garde, je ne suis jamais tout seul.
    Ceci dit je voudrais dire aux frères et sœurs qui ont le privilège d’avoir une église locale et d’en faire partie: Aimez votre église.N’abandonnez pas votre assemblée. Considérez la comme un joyau que Dieu fait briller dans votre ville pour le témoignage de sa Parole et votre croissance. Ne manquez pas les réunions. C’est un moyen d’édification qui découle encore de la Grâce de notre Dieu. Et soyez comme les premiers Chrétiens de qui l’on disait « Voyez comme ils s’aiment.C’est à cette condition que vous serez la lumière du monde et le sel de la terre.
    Et priez pour qu’avant la fin de notre vie nous puissions, nous aussi, connaître cette joie dans notre archipel.

    1. Merci frère pour ce témoignage et gloire à Dieu pour votre persévérance et sa grâce qui vous soutient dans votre solitude. Plaise à Dieu de répondre à cette prière!