Archives du site

Question #74 – Les non-chrétiens peuvent-ils faire de bonnes œuvres?

Réponse: Les non-chrétiens sont incapables de toute bonne œuvre selon Dieu, mais ils sont néanmoins tenus de s’efforcer de pratiquer le bien. ~ Tite 1.15-16

Il arrive parfois que les non-croyants surpassent les chrétiens par leur bonne conduite, leur sagesse et même leur intégrité. Cela signifie-t-il que les bonnes œuvres sont à la portée de tous les hommes et qu’il ne faut qu’un peu de bonne volonté pour les atteindre? La confession de foi termine sa présentation de la doctrine des bonnes œuvres en se penchant sur la question du bien pratiqué par les non-chrétiens.

Lire la suite…




Question #70 – Dois-je continuer à me repentir après avoir été pardonné?

Réponse: La repentance initiale n’est pas compromise, mais authentifiée par la repentance continuelle. ~ 2 Corinthiens 7.10

Puisqu’à la question 58 nous avons déjà répondu en partie à ce problème en considérant le rapport entre la justification définitive et le péché rémanent, nous tenterons d’y apporter des éléments nouveaux. Tout d’abord, rappelons que la conception de la repentance comme une expérience unique au début de la vie chrétienne est erronée. Au paragraphe 4, la confession présente la repentance comme une réalité continuelle qui se poursuit tout au long de la vie chrétienne :

(Par. 

Lire la suite…




Commentaire sur le Psaume 40

  1. Pour le Maitre-Chantre ; pour David. Psaume.
  1. J’ai attendu et encore attendu l’Éternel, et il s’est penché vers moi et a écouté mon cri ;
  2. il m’a fait remonter d’un abîme bruyant, d’un bourbier fangeux ; il a fait tenir mes pieds sur le roc, il a affermi mes pas.
  3. Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu : plusieurs en seront témoins, prendront de la crainte, et se confieront en l’Éternel.
  4. Heureux l’homme qui met sa confiance en l’Éternel et qui ne se tourne pas vers les orgueilleux,

Lire la suite…




La femme adultère – Jean 8.7-11

La loi et la grâce dans le récit de la femme adultère.

Lire la suite…




Le sabbat a été fait pour l’homme – Jésus et le sabbat (2) – Mt 12.9-15

COURS SUR L’HISTOIRE DE LA RÉFORME EN DIRECT À 9H

9 Etant parti de là, Jésus entra dans la synagogue. 10 Et voici, il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus: Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat? C’était afin de pouvoir l’accuser. 11 Il leur répondit: Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer? 12 Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat.

Lire la suite…




Jésus mangeur et buveur et ami des pécheurs – L’appel de Matthieu – Mt 9.9-13

9 De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit.  10 Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples.  11 Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples: Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie?  12 Jésus les ayant entendu leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin,

Lire la suite…




Heureux les graciés, ils verront Dieu – Les béatitudes (2) – Matthieu 5.6-9

Dans le dernier message, nous avons expliqué de quelle manière il faut comprendre les béatitudes au début du Sermon sur la montagne. Les trois premières béatitudes nous présentent les caractéristiques négatives des héritiers du royaume de Dieu : ils voient leur péché, pleurent dessus et leur cœur a été humilié par Dieu. Nous verrons maintenant les caractéristiques positives : ils ont faim et soif de justice, exercent la miséricorde, ont le cœur pur et procurent la paix. Les questions suivantes aideront à comprendre ce que ces béatitudes signifient :

  1. À quoi réfèrent la faim et la soif de la justice?

Lire la suite…




Question #15 – Comment Dieu peut-il être miséricordieux et juste à la fois ?

Réponse: Seul l’Évangile prouve simultanément la miséricorde et la justice de Dieu. L’Évangile est donc la suprême révélation de l’être de Dieu. ~ Romains 1.17, 5.8

croix

Nous n’avons pas vu tous les attributs de Dieu qui sont affirmés au paragraphe 1, mais avant de passer au paragraphe suivant, une question s’impose : comment Dieu peut-il être miséricordieux et juste à la fois? Cette question surgit nécessairement lorsque nous lisons la dernière partie du premier paragraphe :

(Par. 1) Il est amour, plein de grâce, de miséricorde et de patience.

Lire la suite…




Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 286 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives