La première tentation du Christ – Luc 4.1-4

Le service sera diffusé en direct sur ce site à compter de 9h55. Si vous ne pouvez vous joindre physiquement à nous ou à une autre Église près de chez vous, vous êtes bienvenus de participer au culte via ce site.

Luc 4.1-4 Jésus, rempli du Saint -Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, 2 où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu’ils furent écoulés, il eut faim. 3 Le diable lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu ‘elle devienne du pain. 4 Jésus lui répondit: Il est écrit: L’Homme ne vivra pas de pain seulement.

TEXTE ET QUESTIONS – Pourquoi la tentation de Jésus est-elle une bénédiction pour les chrétiens? Dans cette première étude de la tentation du Seigneur, nous examinerons premièrement le cadre historico-rédemptif de ce récit. Nous verrons en quoi ce récit est une bénédiction pour l’âme des chrétiens. Après avoir examiné la nature et le but de la tentation, nous considérerons la première des trois tentations et nous terminerons avec la réponse de notre Seigneur.

Ne manquez pas le témoignage de Marie-André Denault

Télécharger en mp3 | Semaine prochaine: Luc 4:5-13 | Notre page de sermons

Posté dans La tentation du Christ, SERMONS
Tags : , , ,
About the Author
L'Église évangélique est établie à St-Jérôme au Québec depuis 1974. En cours de route cette Église a adopté la Confession de foi baptiste de Londres de 1689 et a joint l'Association d'Églises réformées baptistes du Québec. Visitez notre site internet pour en savoir plus: www.prechelaparole.com
Un commentaire pour “La première tentation du Christ – Luc 4.1-4
  1. Micheal dit :

    Merci pour cette première partie da la tentation de Christ pour l’humanité.

    Le fait que Jésus commença là ou Adam et Ève tombèrent, c’est à dire lorsqu’il jeuna 40 jours sur la montagne de la tentation, démontre bien l’importance que le corps doit être sous le control de l’esprit afin que tout ce que nous fassions soit pour la gloire de Dieu.

    Ce n’est quand prenant la place de l’homme que la grande oeuvre de la rédemption pouvait être accomplie en notre faveur, chargé des péchés du monde, Jésus devait parcourrir le chemin sur lequel Adam trébucha. Il devait entreprendre cette œuvre précisément où Adam était tombé, et en supporter une même épreuve, mais infiniment plus grande que celle sous laquelle le premier homme était tombé. Puisqu’il était le fils de Dieu et que quatre mille ans de péchés s’étaient écoulés, laissant sur l’humanité son poid de maladies et de dégradation physique et moral.

    Lorsqu’Adam fut assailli par la tentation du tentateur, il n’avait point encore sur son corps et dans son coeur la trace du péché. Il était devant Dieu dans la plénitude de sa force, physiquement et moralement parfait; tout ce qui l’entourait n’était que beauté, et il pouvait chaque jour converser avec les saints anges, car toute la création reflètait l’amour du Père.

    Christ afin de relever l’homme déchu, il du s’abaisser jusqu’à l’état où l’homme est tombé,c’est à dire qu’il prit sur lui la nature humaine portant les infirmités et la dégénérescence de la race humaine.

    Il convenait, en effet, que Celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le prince de leur salut. Et après avoir été élevé à la perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’Auteur d’un salut éternel. C’est pourquoi il a fallu qu’il fût semblable en toutes choses à ses Mais Christ sorti plus que vainqueur et demeura ferme dans son dessein d’exécuter le plan de Dieu, car l’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole de Dieu. Mat 4:4.

    Car ayant souffert lui-même et ayant été tenté, nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos infirmités, puisqu’il a été tenté de même que nous en toutes choses, si l’on en excepte le péché. Héb 2:10,17,18. 4:15. 5:9.

    C’est par l’appétit que Satan avait réussi à faire tomber Adam et Ève; et dans toutes les générations successives, l’arme la plus puissante dont Satan s’était servi pour corrompre la race humaine est l’appétit. La durée du jeûne que Christ aie enduré, est la preuve de la puissance du péché d’un appétit dépravé et de l’influence qu’il exerce sur la famille humaine.

    Amitié

Laisser un commentaire

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez 2 823 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives