L’influence linguistique et culturelle des Bibles anglaises

Par Clément

« Il n’y aucun doute dans mon esprit que la King James Bible et non Shakespeare a fixé cette langue sur sa voie pour devenir une langue universelle à une échelle sans précédent et jamais égalé. » (Melvin Bragg)

Les traductions anglaises de la Bible avant la publication de la King James Version en 1611 :

Le processus de traduction académique de la King James Bible à Westminster, Oxford et Cambridge entre 1604 et 1610 :

L’influence littéraire de la King James Bible sur la culture anglo-saxonne :

Il importe de souligner que la King James Version est largement basée sur la Geneva Bible anglaise de 1560/1599, elle-même empruntant des annotations explicatives de la Bible d’Olivétan française publiée à Neuchâtel en 1535 (puis révisée en 1540-60-88) et adoptant la structure en versets de la Bible genevoise française de 1551 telle qu’établie par Robert Estienne).

Ressources supplémentaires :

 

Posté dans Histoire
Tags : , , , , , ,
29 commentaires pour “L’influence linguistique et culturelle des Bibles anglaises
  1. Que penses-tu de ce film ? 

  2. Clément dit :

    J’ai trouvé et écouté le film sur MetaCafe. Le réalisateur maîtrise son sujet, la dramatisation n’est pas excessive mais présente bien les enjeux entourant la KJB, la lutte des factions engagées, la politique royale, la noblesse de l’entreprise ainsi que la majesté littéraire et spirituelle du résultat.
     
    Par contre je trouve que tant qu’à consacrer autant de temps sur l’éducation de Jacques Ier ils auraient pu exposer un peu les déboires moraux de ce roi qui osât se présenter devant le Parlement accompagné d’éphèbes.
     
    Et au lieu de parler de la conspiration des Jésuites qui voulaient faire sauter Westminster, ils auraient pu nous parler de l’inquisition monarchique contre les puritains (puisque la KJB concerne bien plus le protestantisme que le catholicisme). Enfin, Jacques Ier n’a pas de crédit personnel à recevoir pour cette traduction qui ne fut pas réellement son œuvre. Disons que la King James Bible porte très mal son nom.

  3. etienne dit :

    Est-ce que c’est légal sur MetaCafe? Je ne veux pas enfreindre les lois pour écouter un documentaire.

  4. Clément dit :

    Aussi légal que sur YouTube, DailyMotion ou n’importe quel hébergeur de vidéos qui s’écoutent avec FlashPlayer. Si la corporation qui a produit le documentaire a un problème, elle contactera MetaCafe qui retirera le fichier. On ne fais pas une enquête de copyright chaque fois qu’on regarde un vidéo qu’un internaute a téléversé dans le domaine public.

  5. etienne dit :

    Entre moi et toi (vous), je penses pas non plus que l’on fait une enquête sur toutes les vidéos que l’on regarde, mais il me semble évident que ça ne vient pas de la corporation.

    Deuxièmement, il ne s’agit pas d’une oeuvre dans le domaine public puisque on peut acheter un droit de diffusion du film.

    En tant que chrétiens, je crois que l’on devrait respecter le décret des autorités. 

  6. Clément dit :

    D’accord, ce n’est pas sur le « domaine public », mais sur la toile qui est accessible… au public.
     
    C’est spirituellement immature de respecter les copyright simplement par ce que « les autorités » le demandent. La vertu (ou le vice) d’une loi civile n’a pas sa source dans le gouvernement qui édicte la loi, mais dans la conformité (ou l’altérité) de cette loi avec la Loi biblique. Comme le dit justement Samuel Rutherford (le fondateur du constitutionnalisme moderne) dans ce docu-drame, « there is no divinity in a king ! »
     
    Maintenant, si on fouille dans les lois judiciaires de la Bible qui n’ont pas été abrogées, j’imagine qu’on pourrait trouver du matériel qui pourrait justifier des lois civiles de protection légale de la propriété intellectuelle. Si ta conscience est tourmentée, tu peux acheter le docu-drame ici.
     
    Pour ma part, si je me permet de regarder et de partager le travail d’autres chrétiens sans payer, c’est parce que 1. Cela contribue à la Grande Commission, et 2. Je diffuse moi-même gratuitement une quantité considérable de mon propre travail sur la toile, donc je contribue certainement autant que je reçois.

  7. etienne dit :

    « C’est spirituellement immature de respecter les copyright simplement par ce que « les autorités  »

    Je suis plus ou moins d’accord, si tu me laissait prendre une autre tournure:

     « C’est spirituellement immature de de ne pas respecter les copyright simplement par ce que ça n’est pas écrit dans la loi hébraïque« 

    Tu ne trouveras nulle part effectivement le mot copyright et droit d’auteur.  Est-ce que cela veut dire que la trinité n’existe pas?  Je veux dire on voit nullement biens des affirmations de Nicée.

    Concernant le partage, j’aimerais souligner qu’il existe des licences libres de droits que j’utilise pour mes travaux.  Je crois qu’un monde libre d’éducation est profitable pour tout le monde.  Je t’invite d’ailleurs d’aller faire un tour.

    Cela dit, penses-tu vraiment que cela glorifie Dieu en partageant (volant) des oeuvres qu’une personne a faite?  En tant que Chrétiens nous devrions être irréprochables devant les yeux du monde.  Je dirait encore plus saint comme Dieu est Saint.  Je ne vois pas comment une vue illicite d’un documentaire avance la grande commission.  Il existe certaines dispositions déjà dans le code de la loi qui permet d’utiliser une partie de l’oeuvre dans des fins pédagogiques et/ou dans des fins critiques.

     
    « Que toute personne soit soumise aux Puissances supérieures : car il n’y a point de Puissance qui ne vienne de Dieu, et les Puissances qui subsistent, sont ordonnées de Dieu. » — Romains 13:1

    « Soyez donc soumis à tout établissement humain, pour l’amour de Dieu : soit au Roi, comme à celui qui est par-dessus les autres; Soit aux Gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir les méchants et pour honorer les gens de bien. » — 1 Pierre 2:13-14

    « Avertis-les d’être soumis aux Principautés et aux Puissances, d’obéir aux Gouverneurs, d’être prêts à faire toute sorte de bonnes actions. De ne médire de personne; de n’être point querelleurs, [mais] doux, et montrant toute débonnaireté envers tous les hommes. » — Tite 3:1-2 

  8. etienne dit :

    J’ajouterais cher Clément que j’aime bien les analyses que tu fais.  Je les trouves bien approfondies.

    Malheureusement, il y a du contenu que je n’aurais pas publié sur un héraut.  Ça n’est pas que je n’aime pas le contenu!  Au contraire, mais je pense qu’il est préférable pour les chrétiens de ne pas enfreindre les lois établies, oui par les hommes, mais décrété par Dieu.

    Pourquoi ne pas contrer cette restriction en achetant le film à plusieurs.  Bon, je parle plus du support physique sinon ça causerait un litige.

    Je ne pense pas également qu’il est dans notre conduite de justifier cet acte par le moyen de la grande commission.  La grande commission consiste  avant tout à rendre Son Nom grand parmi les nations Malachie 1:11 et faire des disciples en Son Nom 2 Timothée 2:10.

    Pas de convaincre les gens par des arguments subtils, toutefois par la Saint-Esprit de Dieu qui convainc du péché du moyen de la Parole.

    J’ai longtemps pensé que la propriété intellectuelle n’était pas essentiellement biblique, cependant il ne s’agit que d’un prétexte pour nous dispenser de cet acte.

    Ça prend énormément de discernement et c’est pour ça que je pris le Seigneur qu’il puisse m’en donner et à toi aussi.

    Si je t’ai offensé et ta conscience est pure, alors je m’en excuse, sinon je souhaite que tu réalise ce que Dieu en pense.

    Que le Seigneur nous accorde Sa Grande Grâce. Amen

  9. Clément dit :

    S’instruire pour aider les autres à s’instruire sur comment Dieu est intervenu dans les événements terrestres pour préserver et diffuser la Bible fait assurément partie de la Grande Commission.
     
    Quant aux trois versets que tu cites, ils prouvent que le gouvernement civil tient sa légitimité de Dieu, ce qui implique que le gouvernement civil doit nécessairement inspirer sa législation et ses politiques de la Parole de Dieu. (Les régnants terrestres doivent défendre la Bien et restreindre le Mal, et la moralité n’est pas inscrite dans les nuages.) Une loi édictée par les autorités humaines n’est pas automatiquement revêtue d’un « imprimatur » divin simplement parce qu’elle a été édictée pas ceux qui détiennent le pouvoir.
     
    Conséquemment, dans ses rapports avec l’État, le chrétien ne doit pas obéir de façon irréfléchie aux ordonnances des régnants, mais se demander si les ordonnances des régnants concordent avec la volonté prescriptive de Dieu.
     
    Maintenant, plutôt que de me répéter « soyez soumis, soyez soumis », je serais déjà plus réceptif si tu me fournissais une exégèse biblique sur les droits d’auteurs. Mais même à ce stade, je risque de ne pas être très ébranlé, pour les raisons déjà expliquées.

  10. etienne dit :

    Cher Clément j’ai peur que tu manques délibérément le but.

    J’espère que tu réalise que tu es dans le tord.  Lis ta bible et tu verra que Christ n’aurait pas agit de même.

    Je t’aime et c’est pour ça que j’ai essayé de te reprendre, mais si tu n’a aucune envie de te repentir, je ne pense pas pouvoir t’aider.

    Je n’ai ni l’éloquence, ni l’exactitude doctrinale en bien des points, mais je sais que cela ne glorifie pas Dieu.  Je préfère me priver du piratage en glorifiant Dieu que de déshonorer le Dieu qui m’a racheté.

    Pourquoi ne pas demander à Pascal?

    Sincèrement, Etienne 

  11. etienne dit :

    J’aimerais en terminant rajouter ces verset.  J’imagine qu’ils ne te persuaderont pas, mais c’est quand même tenter ma chance.

       Or qui est-ce qui vous fera du mal, si vous êtes les imitateurs de celui qui est bon?  Que si toutefois vous souffrez quelque chose pour la justice, vous êtes bienheureux; mais ne craignez point les maux dont ils veulent vous faire peur, et [n’en] soyez point troublés ;  Mais sanctifiez le Seigneur dans vos cœurs, et soyez toujours prêts à répondre avec douceur et avec respect à chacun qui vous demande raison de l’espérance qui est en vous.  Ayant une bonne conscience, afin que ceux qui blâment votre bonne conduite en Christ, soient confus en ce qu’ils médisent de vous comme de malfaiteurs.  Car il vaut mieux que vous souffriez en faisant bien, si la volonté de Dieu est que vous souffriez, qu’en faisant mal.  Car aussi Christ a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu; étant mort en la chair mais vivifié par l’Esprit. 1 Pierre 3:13-18

    C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller?  Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte!  Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes,  ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu — 1 Corinthiens 6:7-10

  12. Si je peux me permettre d’intervenir dans votre échange poli chers frères, je crois que le litige ne consiste pas à déterminer si on peut ou non transgresser le 8e commandement,mais uniquement de savoir si les lois modernes sur les droits d’auteur sont nécessairement une application du 8e commandement.

     

    Étienne est certain que oui, tandis que Clément n’en n’est pas convaincu. Clément exige qu’on fasse plus que lui citer des versets exigeant la soumission aux autorités et interdisant le vol (car forcément il reconnaît la moralité de ces principes et y soumet sa vie). Il veut qu’on lui démontre si le respect de la propriété privé implique qu’on s’abstienne de visionner un film qui est disponible gratuitement sur les réseaux sociaux. 

     

    Personnellement, je suis ambivalent. L’arrivée des nouveaux moyens de communication nous force à revenir sur cette question d’une façon qui ne pouvait être envisagée jadis. Nous sommes dans une question casuistique et il y a beaucoup de considérations à prendre en compte…

  13. etienne dit :

    Puis-je me permettre de faire la clarification.  J’ai cité ces versets en étant conscient que le piratage est différent dans le contexte, mais j’en suis convaincu que ça revient au même dans les écritures.

    Bon, j’en ai finit.  Hum, en passant, il y a-t-il des versets qui prouvent que l’on peut enfreindre la loi sur le copyright.  J’aimerais avoir une exégèse approfondie là dessus. 😉

    Bon je confesse que la loi peut être vague sur ce sujet, ce qui permet une certaine souplesse.  Par contre, ce que j’ai de la misère à concevoir, c’est qu’avec une loi noir sur blanc dans notre juridiction, on puisse justifier cette action parce que le gouvernement ne détient pas la vérité absolue.  Ce qui me fait penser à la « fin justifie les moyens »!

    On peut donc s’entendre qu’héberger ou partager du contenu dont on ne détient pas les droits de reproduction sur internet est une Horreur à l’Éternel.  Me suivez-vous? 

    Edit: Il est certain que dans notre juridiction (canadienne), ça semble pas trop clair. Par exemple: les bibliothèques qui partage contenu.

  14. Clément dit :

    Étienne, j’apprécie ton amour, mais je dois dire que c’est entre autre à cause que les chrétiens perdent leurs temps sur des questions aussi triviales que celle-ci que l’Occident est devenu tellement déchristianisé aujourd’hui.

    • Personnellement, je ne considère pas les questions de conscience comme étant triviales. Ayant passé par de lourdes crises de conscience, j’ai le plus grand respect pour les scrupules des autres, même lorsque je ne les partage pas. Je suis également toujours très prudent lorsqu’il est question de l’application de la loi de Dieu… une attitude consciencieuse est préférable à la désinvolture à mon humble avis. Il faut se méfier du légalisme, mais pas de la sainteté (je ne doute pas que c’est ce que tu fais Clément).

  15. Guy Baker dit :

    Moi j’essaie le plus possible de ne pas citer la Bible car je n’ai pas personnellement reçu le CopyRight de Celle-ci …..
    quelque soit la Version utilisée …….. 
     

  16. etienne dit :

    Guy, la majorité (toutes?) des Bibles ont le droit d’être cité comme tu veux.  Il y a certaines versions où on demande de ne pas copier plus de 500 verset pour une oeuvre.

    Si l’oeuvre est plus vieille que 50 ans, tu peux la copier tant que tu veux puisqu’elle est dans le domaine public.  C’est le cas de la Second, Martin, Darby, BBB, Crampon, etc.  La Bible en Français courant est encore copyright (j’espère que tu ne l’utilise pas) et la Semeur (mieux, mais pas parfait 😉 ).

    Si tu veux un site où il y a la bible en parallèle:
    http://saintebible.com

    Modifié: 2012-03-08 Si tu veux un programme complet Open Source de la Bible:
    http://www.crosswire.org/sword/software/biblecs/index.jsp

    Je viens de voir que la version que j’utilise est compatible Windows. Elle est plus esthétique, mais aussi plus puissante: Xiphos

    Des centaines de Bibles qui sont libres de droit.  Il y a aussi des commentaires, des dictionnaires, des lexiques, etc.  Si tu prend la kjv, tu as même les strong (Mot en Hébreux ou Grec qui est décrit).

    Y a toujours Zefania Bible, mais il n’est pas au point, pourtant il contient des dizaines de bibles en français.

    Sois bénis!

  17. Clément dit :

    Pascal, au risque d’avoir un différend point de vue que le tien, je considère que se faire des angoisses sur la question « faut-il respecter tatillonnement les lois de copyright » sur la seule base que ces lois viennent d’un État qui a perpétré l’infanticide de plus d’un million de mes compatriotes est tout à fait trivial. Et pour être honnête, j’utilise ici le mot trivial comme un euphémisme.

    • L’angoisse ne vient pas de la loi sur les droits d’auteur, mais du 8e commandement. L’autorité de ce commandement ne vient pas de l’État mais de Dieu. La gravité des péchés de l’État ne peut jamais justifier d’enfreindre quelque commandement de Dieu. Maintenant, comment peux-tu dire que « Tu ne déroberas point » n’a aucune forme d’application dans le respect des droits d’auteurs? Cela ne m’apparait pas si simple que ça, d’où la légitimité des scrupules de la conscience.

    • La question de l’applicabilité de la loi de Dieu n’est absolument pas banale surtout que la loi morale demeure en vigueur sous la Nouvelle Alliance (Heb 8:10). Les chrétiens pensent parfois à tort que le N.T. condamne les pharisiens parce qu’ils avaient trop de scrupules vis-à-vis de la loi… En réalité, ils n’en n’avaient pas suffisamment puisqu’ils transgressaient la loi au profit de leur tradition tout en se croyant justes (Mc 7:8). Faisons attention de ne pas nous faire juge de la loi (Jc 4:11-12) ou de la conscience des frères (Rm 14:10), puisqu’Un seul est législateur et juge!

  18. etienne dit :

    « État qui a perpétré l’infanticide de plus d’un million de mes compatriotes est tout à fait trivial. »
    Je ne comprends pas, pourrais-tu m’expliquer?  Je sais que les états ont fait des génocides, mais de quel(s) fais-tu référence?  

  19. Pascal Denault dit :

    J’imagine qu’il est question de l’avortement

  20. Clément dit :

    Pascal, justement, mon point est qu’initialement le cher déclencheur de cette ô combien savante discussion, Étienne, n’a pas fait appel au 8e commandement, mais s’est borné de répéter « il faut respecter les autorités et ne pas enfreindre les lois des autorités » ; le parleur piétiste dans le vidéo du commentaire #6 radote exactement le même sophisme : « c’est mal parce que le gouvernemaman l’a dit ».
     
    Certes, l’impiété de l’État n’est pas une licence pour violer les commandements de Dieu. Mais dans les circonstances actuelles, les chrétiens ont mieux à faire que se ronger les ongles à savoir si regarder un documentaire sur la toile les rend coupables de sédition vis-à-vis du pouvoir civil (dont la légitimité même est très discutable dans notre contexte postmoderne : la majorité des gouvernants actuels des pays occidentaux devraient sans aucun doute se retrouver derrière les barreaux).
     
    Que le plagiat de la production intellectuelle d’autrui ou le vol dans le but d’en tirer profit soient condamnables, je ne l’ai aucunement nié, je l’ai au contraire affirmé dans mon commentaire #7 (qu’Étienne a brillamment viré à l’envers dans le commentaire #8).
     
    Est-ce que poster un lien vers un documentaire qu’un autre internaute a téléversé sur la toile sans autorisation constitue une violation du 8e commandement ou d’une autre loi du code civil biblique ? Je n’en suis pas persuadé. Pascal a effleuré la question en disant qu’il s’agit de casuistique (ce qui est exact). Quant à Étienne, sa seule contribution pertinente est sa citation de 1 Corinthiens 6:10 ; or il base l’essentiel de son argumentation sur « soyez soumis aux autorités ». Il veut que je me repente d’être séditieux envers les autorités, alors qu’il n’a pas établi que j’ai réellement commis un crime (au sens biblique). C’est plutôt lui qui devrait se repentir de diffuser la thèse païenne selon laquelle l’État est une source de la définition de la moralité, thèse qui n’est pas conforme aux Saintes Écritures et qui dévie de la doctrine réformée historique ! Seul Dieu détermine ce qui est bien ou mal.
     
    Messieurs, jamais je n’aurais pu imaginer que poster un simple lien externe vers un documentaire pourrait générer tout ceci… surtout qu’on m’avait explicitement demandé ce que je pense de ce film et que j’ai eu l’amabilité de répondre… en fournissant ma référence pour appuyer mes dires, comme n’importe quel homme honnête.

  21. Guy Baker dit :

    Écoute bien Étienne ….
    il n’est pas au Monde, celui qui m’interdira de citer une Bible ….. quelqu’Elle soit.
    De qui les Rois tirent-Ils leur Impôts ? 
    Les Fils en sont exempt.
    On va rendre à César ce qui lui revient et à Dieu ce qui Lui revient.
    Les mamonites de toutes Espèces, même Ceux qui utilisent la Propriété de Dieu pour s’enrichir … je n’en ai rien à cirer.
    Qu’as-tu que tu n’as pas reçus … et si tu l’as reçus comment agis-tu comme si c’était comme venant de toi ?
    La propriété de l’Édification est celle de Dieu ….. et si quelques « smattes » encaissent, ils le font au Détriment du saint-Esprit qui Lui, est Celui qui devarit encaisser les « royalties ».
    Oui, l’Ouvrier ne sera pas museler mais certainement pas au détriment de nourrir le peuple de Celui qui donne, même par l’entremise des SES Esclaves ( Doulos ), ce qui est nécessaire à l’édification.
    Il faut apprendre à ne pas être « juste » à l’excès et à utiliser la Loi avec un usage Légitime.
    Malheur encore une fois au Pauvre …. du Peuple de Dieu ….. car sans Argent, il restera ignorant des Choses que Dieu a préparé pour Ceux qui l’aiment …. et qui ont les « moyens » financiers de se les payer. ( Beurk )
    La parole de Dieu est du Domaine Public quoique n’importe qui en dise. 

  22. Guy Baker dit :

    Jugez par Vous-même si on Obéi à l’Homme ou à Dieu ….
    Oui les Autorités sont établies par Dieu et celui qui résiste à cette Autorité, résiste à Dieu.
    Mais si cette Autorité prend une direction opposée à la Volonté Divine, Dieu restera le Premier ( le Seul ) servi. 
    À ce que je sache, Youtube et les « tralalas » du genre sont Publics et si le Besoin de « censure » quelconque est nécessaire, youtube ( et la « tralalas » du genre ) feront ce qui est nécessaire …. moi je prends ce qui est « mis à ma Disposition ».
    Et ma Conscience, fondée sur les Écritures, se porte à merveille.
    Clément ….. fais-toué z’en pas ….. à ce que je sache, ce Blog et son « Propriétaire-Administrateur » est ouvert à ce que l’on s’exprime … dans la Mesure du « Correct ».
    J’ai publier le même « Lien extérieur » que ci-dessus … et des Centaines d’autres, sur faceBook … et j’ai d’autres « Chats à Fouetter », que ce genre de « questions » à Filtrer les Moucherons pour avaler les Chameaux …. quoiqu’il reste Sage de considérer la question.

  23. Pascal Denault dit :

    Écoutez les boys… restons donc gentils entre nous!

  24. Danielle dit :

    « Moi j’essaie le plus possible de ne pas citer la Bible car je n’ai pas personnellement reçu le CopyRight de Celle-ci ….. »  LOL!  J’aime bien votre sens de l’humour Guy Baker et je vous cite en toute bonne conscience, sans m’inquiéter de vos droits d’auteur.  Quant à Étienne, je vous mettrai en garde de le faire puisque « tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché ».  Dieu vous bénisse!

  25. Guy Baker dit :

    Merci « Dieu est mon Juge » ..le ( Danielle )

    Moi aussi je me trouvais « drôle » … 🙂 … mais je commençais à douter que ma « drôlerie » fut saisie pour ce que je voulais qu’elle soit.
    Ouais .. Romains 14-23b .. exprime bien la « Démarche ».
    Il y des Occasions dans la vie ou quelque part, on est comme  « pogné » à manger des « Pains de Proposition » …. c’est pourquoi, une Jurisprudence Biblique, méditée dans la Prière Intime, fait la Différence …. et Dieu donnera Conviction si elle est légitimement légitime.
    A+

    Merci de ta patience envers moi ( et nous ) Pascal.
    Hey les Boys …. Clément et Étienne … revenez « à la vie »  🙂

     

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez les 3 369 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives