Skip links

SURVIVRE AUX DÉPARTS DANS LA VIE D’UNE ÉGLISE

Chaque fois que de nouvelles personnes commencent à fréquenter notre assemblée, nous fondons des espoirs: nous espérons qu’ils resteront toute la vie, nous tissons des liens dans lesquels nous investissons… Et lorsque ces personnes partent, nos espoirs s’évanouissent et nous restons là avec notre tristesse. Voici une question pastorale qui a brisé le coeur de bien des pasteurs et de bien des brebis. Mais pourquoi ces départs d’Église nous affectent-ils autant? Se pourrait-il qu’une partie de notre tristesse vienne de motifs égoïstes dans notre amour pour les autres? Comment être libéré de l’amour de soi afin d’être capable d’aimer les gens pour la gloire de Dieu et non pour nous-mêmes? Comment arriver à ne pas devenir amer en persévérant dans une vie d’Église?

Musique: Double You, Please don’t go
Prochain sujet: Tout ce qui n’est pas une conviction est péché
Cliquez ici pour avoir la liste de tous nos épisodes

Abonnement : iTunes Google Stitcher SoundCloudFeed

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. Malheureusement non! Il faudrait que quelqu’un l’écrive; mais personne ne le fait pour l’instant…