Commentaire sur le Psaume 26

Pour David.

  1. Fais-moi justice, ô Éternel! car je marche dans mon innocence, et je me confie en l’Éternel : je ne chancelle pas.
  2. Sonde-moi, ô Éternel, et éprouve-moi ; passe au creuset mes reins et mon cœur!
  3. Car ton amour est devant mes yeux, et je marche dans ta vérité.
  4. Je ne m’assieds point avec les trompeurs, et je ne hante point les gens faux ;
  5. je hais l’assemblée des hommes malfaisants, et je ne m’assieds pas avec les méchants.
  6. Je laverai mes mains dans l’innocence et je ferai le tour de ton autel, ô Éternel!
  7. pour entonner des actions de grâces, et pour raconter toutes tes merveilles.
  8. Éternel, j’aime le séjour de ta maison et le lieu où réside ta gloire!

 

  1. N’enlève point mon âme avec les pécheurs, ni ma vie avec les hommes de sang,
  2. qui portent le crime dans leurs mains, et dont la droite est pleine de présents.
  3. Pour moi, je marche dans mon innocence ; rachète-moi et aie pitié de moi!
  4. Mon pied se tient au droit chemin : je bénirai l’Éternel dans les assemblées!

 

Ce Psaume a beaucoup de rapports avec le Ps 17, et peut avoir été composé à l’occasion des calomnies dont David était l’objet de la part des partisans de Saül. Dans la première strophe (1-8), le psalmiste fait appel à Celui qui sonde les cœurs et les reins, et qui ne pouvait manquer de récompenser sa fidélité en exauçant sa prière et en le délivrant de ses ennemis. La seconde strophe (9-12) contient la prière.

Verset 1. Fais-moi justice, ô Éternel! car je marche dans mon innocence, et je me confie en l’Éternel : je ne chancelle pas.

(Comp. Ps 7.9, 17.1, 25.21). Ce qui donnait au psalmiste la force de marcher dans l’innocence et cela sans chanceler, c’est « qu’il se confiait en l’Éternel. » Le mot hébreu que nous rendons par innocence signifie proprement perfection (Comp. l’explication de Ps 15.2).

Verset  2. Sonde-moi, ô Éternel, et éprouve-moi ; passe au creuset mes reins et mon cœur!

(Comp. Ps 7.10).

Verset 3. Car ton amour est devant mes yeux, et je marche dans ta vérité.

Pour demeurer fermes dans le chemin de la vérité de Dieu (comp. Ps 25.5), au milieu des tentations du dedans et du dehors, rien n’est plus efficace que de penser beaucoup à l’amour dont nous sommes les objets de la part de Dieu et d’être bien persuadés que toutes choses travaillent ensemble au bien de ses enfants.

Versets 4-5. Je ne m’assieds point avec les trompeurs, et je ne hante point les gens faux ; je hais l’assemblée des hommes malfaisants, et je ne m’assieds pas avec les méchants.

David pratiquait ce qu’il recommande Ps 1.1.

Verset 6. Je laverai mes mains dans l’innocence et je ferai le tour de ton autel, ô Éternel!

Le psalmiste ayant sincèrement à cœur de se préserver des souillures du monde, profitait avec empressement de tous les moyens qui étaient à la portée des fidèles de l’ancienne alliance pour entretenir leur communion avec Dieu et pour recevoir de nouvelles grâces. Calvin applique ce passage à l’usage du culte public et des sacrements, et il dit : « Malheur aux orgueilleux qui dédaignent ce que les saints ont tant apprécié! » — En disant « qu’il lavait ses mains dans l’innocence, » David faisait probablement allusion à un acte symbolique qui était en usage pour marquer que l’on était innocent d’un crime. Dt 21.6 ; Mt 27.24. Il dit qu’il les lavait dans l’innocence et non pas dans l’eau seulement, pour indiquer qu’il ne se contentait pas d’observer le rite prescrit par la loi.

Versets 7-8. pour entonner des actions de grâces, et pour raconter toutes tes merveilles. Éternel, j’aime le séjour de ta maison et le lieu où réside ta gloire!

Indication de quelques-uns des motifs qui doivent nous porter à fréquenter le service divin et à y prendre plaisir.

Verset 9. N’enlève point mon âme avec les pécheurs, ni ma vie avec les hommes de sang,

Le psalmiste, convaincu que de terribles jugements ne peuvent manquer d’atteindre les méchants, demande à Dieu de l’en mettre à l’abri.

Verset 10. qui portent le crime dans leurs mains, et dont la droite est pleine de présents.

St-Augustin fait remarquer avec raison que ce n’est pas seulement par des présents qu’on peut se laisser entraîner à commettre des injustices, mais par des flatteries.

Verset 11. Pour moi, je marche dans mon innocence ; rachète-moi et aie pitié de moi!

Retour à l’idée du verset 1.

Verset 12. Mon pied se tient au droit chemin : je bénirai l’Éternel dans les assemblées!

Le droit chemin, c’est celui de l’obéissance, de la droiture, par opposition aux voies tortueuses des méchants. — Les assemblées dont parle le psalmiste sont celles des fidèles qu’il se plaît à fréquenter, tandis qu’il se tient éloigné de de celles des hommes mauvais, verset 5. (Comp. Ps 22.26).

Pasteur Armand de Mestral, Commentaire sur le livre des Psaumes, p. 214-216

Posté dans ARTICLES, Commentaire Psaumes
Tags : , , , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).

Laisser un commentaire

Recevez chaque publication par courriel

Rejoignez 2 838 autres abonnés

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Archives