Commentaire sur le Psaume 131

      Cantique des degrés. Pour David.

  1. Éternel, mon cœur ne s’est point enflé, mes yeux ne se sont point élevés, et je ne me suis point avancé dans des choses trop grandes et trop merveilleuses pour moi.
  2. Certainement j’ai calmé et tranquillisé mon âme, comme un enfant sevré chez sa mère ; mon âme est chez moi comme un enfant sevré.
  3. Qu’Israël espère en l’Éternel, dès maintenant et à toujours!

 

Ce Psaume se trouve très convenablement placé à côté du précédent ; en effet, il est une invitation à l’humilité, disposition qui est une conséquence naturelle de la repentance et de l’assurance du pardon. Quelques commentateurs le croient composé par David à l’occasion des calomnies qui le faisaient passer auprès de Saül pour un homme orgueilleux et ambitieux (comp. 1 S 24.10). Cette supposition est assez plausible. Mais ici, comme dans tant d’autres Psaumes, le psalmiste doit être considéré aussi comme un type et un avant-coureur du véritable David, de Celui qui fut, comme aucun homme ne l’a jamais été, doux et humble de cœur. Mt 11.29. Enfin ce Psaume se trouvera sans doute l’expression des sentiments de l’Israël des derniers jours, quand il commencera à se tourner vers son Dieu-Sauveur.

Verset 1. Éternel, mon cœur ne s’est point enflé, mes yeux ne se sont point élevés, et je ne me suis point avancé dans des choses trop grandes et trop merveilleuses pour moi.

Les expressions du second hémistiche s’expliquent par Ps 18.28, 101.5 ; Lc 18.13. — Le sens du troisième et du quatrième hémistiche est que David pouvait se rendre le témoignage que, tout en s’étant contenté de la position que Dieu lui avait assignée, il n’avait point cherché à en sortir, mais s’était appliqué à suivre toujours simplement la volonté de Dieu. « Il n’avait cherché que ce que Dieu lui donnait » (Calvin).

Verset 2. Certainement j’ai calmé et tranquillisé mon âme, comme un enfant sevré chez sa mère ; mon âme est chez moi comme un enfant sevré.

Le rabbin Kimchi et parmi les modernes Hengstenberg et la plupart des commentateurs pensent que le psalmiste veut dire qu’il s’est appliqué à former son âme à l’humilité, au contentement d’esprit, à la patience et à l’obéissance, jusqu’à ce qu’elle fût devenue semblable à un enfant que l’on est parvenu (non sans quelque travail) à sevrer et qui a fini par se soumettre à cette privation. Ces paroles nous rappellent la déclaration de Notre Seigneur sur la nécessité de devenir semblables aux enfants (Mt 18.4). « La simplicité enfantine est ici opposée à l’agitation des mondains » (Calvin). — En hébreu le verset commence par une particule conditionnelle et une négation (si pas) qui, réunies, ont dans plusieurs passages la valeur d’une forte affirmation ou d’une sorte de serment. C’est le sens que nous leur avons donné ici avec la version anglaise, Cahen, Hengstenberg, Stier, etc. Une autre explication peut aussi se justifier, mais elle est moins naturelle : Si je n’ai pas formé mon âme à l’humilité, qu’elle devienne semblable à un enfant sevré (et qui à cause de cela est agité, mécontent).

Verset 3. Qu’Israël espère en l’Éternel, dès maintenant et à toujours!

Le roi-prophète avait exhorté son peuple à l’humilité, en lui proposant son propre exemple ; maintenant il l’exhorte à mettre en Dieu toute sa confiance. Ces deux choses se tiennent, car l’humilité est le plus solide fondement de la foi. Comp. Ps 130.7.

Pasteur Armand de Mestral, Commentaire sur le livre des Psaumes – Tome 2, p. 309-310

Posted in ARTICLES, Commentaire Psaumes
Tags: , , , , , ,
About the Author
Pascal est pasteur de l'Église réformée baptiste de Saint-Jérôme qu'il sert depuis 2005. Il est marié avec Caroline et ensemble ils sont les heureux parents de quatre enfants. Pascal a complété un baccalauréat et une maîtrise en théologie à la Faculté de théologie évangélique de Montréal. Il est l'auteur des livres: Le côté obscur de la vie chrétienne (2019, Éditions Cruciforme) – Une alliance plus excellente (2016, Impact Académia) – Solas, la quintessence de la foi chrétienne (2015, Cruciforme) – The Distinctiveness of Baptist Covenant Theology (2017 Revised Edition, Solid Ground Christian Books).
Un commentaire sur “Commentaire sur le Psaume 131
  1. Christian dit :

    merci frère pour l’explication simple

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En direct dans…

TOUS LES DIMANCHES
9H - Histoire de la Réforme
10H - Culte dominical
Cliquez ici pour ouvrir la diffusion dans une autre fenêtre.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 3 505 autres abonnés

Archives