Skip links

Bien utiliser son temps

Paul Treick, pasteur
Nous devrions tous avoir le désir d’utiliser notre temps le mieux possible. À l’approche d’une nouvelle année, j’espère que nous prendrons la résolution de ne pas perdre autant de temps et que nous chercherons plutôt à l’utiliser de manière plus productive et davantage à la gloire de Dieu. Il ne s’agit pas seulement d’utiliser le temps sagement, mais, avant tout, de nous engager à l’utiliser ou à le consacrer au service de notre Dieu souverain.

Si votre banque versait dans votre compte un dépôt de 86 400$ par jour, mais qu’elle ne vous permettait pas de reporter au jour suivant le solde non utilisé, et si vous n’aviez pas la permission d’emprunter sur le dépôt à venir le jour suivant, que feriez-vous? J’imagine que vous retireriez la totalité du montant quotidien jusqu’au dernier sou et que vous l’utiliseriez. En fait, vous recevez un tel dépôt chaque jour. Dieu nous donne 86 400 secondes chaque jour. À la fin de la journée, ce temps expire et ce qui a été gaspillé est perdu. Beaucoup de gens vivent comme si le temps n’allait jamais arrêter et que leur compte allait toujours être rempli de nouveau chaque jour. Les évolutionnistes qui ne croient pas que le temps a un commencement ne croient pas non plus que ce temps aura une fin, comme Pierre nous l’enseigne en 2 Pi 3:4-13. Les chrétiens doivent savoir ce qu’est le temps.

Le temps est bref

Dans un psaume, David a dit: “Voici que tu as donné à mes jours la largeur de la main et la durée de ma vie est comme un rien devant toi.” (Ps. 39:6). Il voulait dire par là que, selon la perspective du Dieu éternel, notre temps sur terre est de courte durée (voir Job 9:25-26). Il ne veut pas que nous gaspillions ce temps. Paul nous dit comment vivre avec sagesse: “Veillez donc avec soin sur votre conduite, non comme des fous, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas sans intelligence, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.” (Eph 5:15-17).

Le temps est entre les mains de Dieu

Chaque journée est dirigée par les décrets éternels de Dieu, qui se voient dans ses actions providentielles. David a dit encore dans un autre psaume: “Mais moi, je me confie en toi, ô Éternel! Je dis: Tu es mon Dieu! Mes destinées sont dans ta main.” (Ps 31:15-16). À noter que le mot “destinées” (ou “temps” dans une autre traduction) ne se rapporte pas aux heures, mais aux événements de nos vies. Ces événements sont entre les mains de Dieu — précisément là où nous voulons qu’ils soient.

En ce qui concerne les plans que nous élaborons pour l’avenir, Jacques nous dit ceci: “À vous maintenant qui dites: ‘Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous y ferons des affaires et nous réaliserons un gain!’ Vous qui ne savez pas ce que votre vie sera demain! Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire au contraire: ‘Si le Seigneur le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela’.” (Jac 4.13-15).

Le temps comporte des dangers

Aussi longtemps que nous vivrons sur terre, le péché sera présent dans nos vies et dans ce monde. Paul a dit à Timothée: “Sache que, dans les derniers jours, surgiront des temps difficiles.” (2 Tim 3.1). Nous sommes dans ces derniers jours. Le diable, le monde et notre propre chair nous assaillent sans cesse. Nous sommes tentés dans notre conduite morale et nous sommes tentés de rejeter ou de nous éloigner des doctrines des Saintes Écritures.

Le temps aura une fin

Le temps tel que nous le connaissons maintenant prendra fin un jour. La Bible nous dit que “le temps est proche” (Apoc 22:10). Le temps qui nous est donné dans cette vie est connu de Dieu seul, mais ce temps prendra fin de l’une des deux façons suivantes: soit lorsque nous mourrons, soit lorsque Jésus reviendra. Dans un cas comme dans l’autre, Dieu seul sait quand cela se produira. Dieu nous accorde du temps sur terre pour que nous nous repentions, que nous croyions en lui et que nous le servions. Après cela viendra l’éternité — une vie sans fin pour le croyant et une mort sans fin pour le non-croyant.

Dans la parabole du fermier qui engrange une récolte exceptionnelle, Jésus nous avertit que la fin peut venir abruptement: “‘Voici, dit-il, ce que je ferai: j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai tout mon blé et mes biens et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois et réjouis-toi.’ Mais Dieu lui dit: Insensé! cette nuit même ton âme te sera redemandée et ce que tu as préparé, à qui cela sera-t-il? Il en est ainsi de celui qui accumule des trésors pour lui-même et qui n’est pas riche pour Dieu.” (Luc 12.18-21). La leçon à tirer est la suivante: Utilisons avec sagesse et pour sa gloire les dons et le temps que Dieu nous donne.

“Il est terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant!” (Héb 10.31). Mais quelle bénédiction de consacrer notre vie au service de ce Dieu qui nous aime! La nouvelle année qui vient apportera sans doute son lot de temps difficile tout comme ses moments de joie. Dieu nous enverra tous ces temps pour que nous puissions grandir dans sa grâce, jusqu’à ce que vienne le temps où “il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu” (Apoc 21.4).

Le temps passe vite

Prenons la résolution de consacrer chaque parcelle de temps que Dieu nous donne à servir le Seigneur avec un coeur rempli de louange. Ne négligeons pas la communion intime avec Dieu dans la prière, la lecture de la Bible, le culte d’adoration et chacune des pensées qui occupent notre esprit chaque jour. Ne négligeons pas d’être de fidèles témoins auprès des autres de la grâce que Dieu nous a accordée. Ce sera du temps bien utilisé.

Au cours de cette nouvelle année, consacrons notre temps au Seigneur dans toutes les choses qu’il nous appelle à faire, en gérants fidèles des heures qu’il nous donne. Que notre résolution soit: “Mon temps appartient à Dieu.” Si nous remettons notre vie et notre temps entre les mains de Dieu, nous ne serons pas déçus. Paul a dit: “Je sais en qui j’ai cru et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là.” (2 Tim 1.12).

 


Paru dans la revue Lumière sur mon sentier, Vol. 6, No. 4, hiver 2011; également disponible pour abonnement en format papier.
Traduit et réimprimé avec permission. Paul H. Treick, “Time Well-Spent”, Reformed Herald, Vol. 65, No. 3, janvier 2009, p. 2.
L’auteur est pasteur de l’Église réformée aux États-Unis (RCUS) à Molesto en Californie et rédacteur en chef de la revue Reformed Herald.

Première publication le 21 janvier 2012 @ 7 h 00 min

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.